Âge du départ à la retraite : les femmes plus impactées que les hommes par la réforme

par Julien MOREAU
Publié le 23 janvier 2023 à 15h39
JT Perso

Source : TF1 Info

L'étude d'impact qui accompagne la réforme des retraites prévoit un relèvement de l'âge de départ lié à la réforme de sept mois en moyenne pour les femmes, contre cinq mois pour les hommes.
Les femmes nées en 1972 verront leur âge moyen de départ augmenter de neuf mois en moyenne contre cinq pour les hommes de la même génération.
L’ambition du gouvernement est pourtant de réduire les inégalités concernant l’âge de départ à la retraite.

Les femmes sont-elles moins bien loties que les hommes face à la réforme des retraites ? Alors que le gouvernement a présenté son texte ce lundi en conseil des ministres, l'étude d'impact qui accompagne la réforme, dévoilée par Les Échos, semble en attester pour ce qui concerne l'âge de départ. 

Dévoilée en Conseil des ministres, cette étude d'impact souligne une hausse sensible à venir des montants des pensions, grâce à l'augmentation du minimum retraite, mais elle révèle également que les femmes devraient subir un report plus marqué de l'âge de départ en retraite que les hommes. En d'autres termes, le report de l’âge de départ à la retraite sera plus marqué pour les femmes que pour les hommes.

Nous ne devons jamais cesser les efforts sur la question de l’égalité professionnelle

Olivier Dussopt

L'étude d'impact prévoit un relèvement de l'âge de départ lié à la réforme de sept mois en moyenne pour les femmes, contre cinq mois pour les hommes. Dans le détail, les femmes nées en 1972 verront leur âge moyen de départ augmenter de neuf mois en moyenne contre cinq pour les hommes de la même génération, et celles nées en 1980 partiraient huit mois plus tard contre quatre mois pour les hommes.

"Les inégalités de retraites que l’on constate entre les hommes et les femmes ne sont pas liées au système de retraite en lui-même, mais à la différence de carrière professionnelle entre les hommes et les femmes. Nous ne devons jamais cesser les efforts sur la question de l’égalité professionnelle", a réagi Olivier Dussopt, ce lundi, sur le plateau de CNews

Aujourd’hui, les femmes partent plus tôt que les hommes à la retraite. "Ce décalage s'explique par le fait qu'un certain nombre d'assurées femmes qui partent à la retraite plus tôt que les hommes parce qu'elles tirent bénéfice des majorations de durée de cotisation au titre de la maternité", a rapporté le ministre du Travail à la sortie du conseil des ministres. L’écart serait réduit si la réforme venait à être adoptée. Il n’y aurait plus que deux mois d’écart entre les (64,5 ans) et les femmes (64,3 ans) de la génération 1972 contre sept aujourd’hui.

Les femmes, principales bénéficiaires de la hausse des minima de pension

Reste que l’étude d’impact qui a été menée indique que l’amélioration de la pension est beaucoup plus marquée pour les femmes que pour les hommes. Les femmes vont aussi être les principales bénéficiaires de la hausse des minima de pension. Elles représentent 60% des bénéficiaires. 

Lire aussi

Elles pourront aussi compter sur l’intégration, dans les trimestres requis pour être éligible au minimum de pension ou au dispositif de départ anticipé en carrière longue, certains trimestres cotisés au titre du congé parental.


Julien MOREAU

Tout
TF1 Info