La réforme des retraites d'Emmanuel Macron

Jeudi 2 janvier sera le 29e jour de grève à la SNCF, un record de longévité

La rédaction de LCI
Publié le 1 janvier 2020 à 19h32
Les usagers sur les quais de la Gare Saint-Lazare à Paris pendant la grève.

Les usagers sur les quais de la Gare Saint-Lazare à Paris pendant la grève.

Source : BERTRAND GUAY / AFP

RECORD - Demain jeudi 2 janvier, les cheminots de la SNCF entameront son 29e jour consécutif de grève et battra le record de longévité de la grève de 1986 qui avait alors duré 28 jours.

Une grève sans trêve et un record bientôt battu. Jeudi 2 janvier, les cheminots de la SNCF entameront leur 29e jour consécutif. Avant cela, le conflit le plus long de l’histoire de l’entreprise, officiellement créée en 1938, remontait à 1986 avec 28 jours d’affilés de perturbations. À l’époque, les vendeurs s’étaient d’abord mis en grève en réaction à la suppression d’une prime. Les salariés avaient ensuite continué la protestation 28 jours durant pour obtenir de leur direction de meilleures conditions de travail. 

La grève était elle aussi survenue en période de fêtes de fin d’année, du 18 décembre 1986 au 15 janvier 1987, et n’avait accordé aucune trêve pour Noël. La similitude s’arrête là puisqu’il y a 33 ans, des centaines de voyageurs s’étaient trouvés bloqués dans les gares, ce qui n’a pas eu lieu cette année, en raison notamment des avertissements de la SNCF à ses voyageurs privés de train. 

22 jours de grève en 1995

Le conflit le plus emblématique, la grève des transports de l’hiver 1995, avait quant à lui tenu "seulement" 22 jours. La grève la plus récente de 2018 avait duré 36 jours mais non consécutifs puisque les cheminots avaient choisi de faire grève deux jours sur cinq, d’où le terme de "grève perlée". La grève actuelle ne risque vraisemblablement pas de s’arrêter à son 29e jour puisque les négociations entre les syndicats et le gouvernement sont au point mort, avant une reprise mardi 7 janvier.

Hasard du calendrier, les cheminots battent leur record de longévité de grève alors que la réforme de la SNCF votée en 2018 est entrée en vigueur mercredi 1er janvier. L’entreprise, jusqu’alors un établissement public à caractère industriel, est devenue une société anonyme à capitaux publics et les nouveaux salariés arrivés ne bénéficieront plus du statut de cheminot, et des avantages qui en découlent. 


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info