Régis veut traverser le triangle des Bermudes en roue pour hamster

par Capucine MOULAS
Publié le 26 avril 2016 à 16h14
Régis veut traverser le triangle des Bermudes en roue pour hamster

RÉGIS ! – Un marathonien de Floride, Reza Baluchi, a essayé de prendre le large dans une bulle en plastique qui avance sur l’eau lorsqu’il court. Deux jours après son départ pour les Bermudes, il s’est fait rapatrié sur la terre ferme par les garde-côtes. Cela fait deux fois. Reza avait déjà entrepris ce même périple en 2014, sans succès.

Notre Régis du jour aime le sport et les enfants. Dimanche 24 avril, Reza Baluchi (son vrai nom), un marathonien de 44 ans qui se fait appelé "Capitaine Bulle", a été évacué de l’océan par les garde-côtes de Floride. Pour la seconde fois. Têtu, cet Américain d’origine iranienne a décidé de tenter à nouveau de parcourir 5600 km à bord de son "Hydropod", une énorme bulle en plastique qui vogue sur l’eau lorsqu’il court à l’intérieur.

Le Triangle des Bermudes en roue pour hamster

Reza souhaitait parcourir le célèbre Triangle des Bermudes, des côtes de Floride à Porto Rico, en passant par l’archipel des Bermudes à bord de son engin flottant. En 2014, il avait entrepris ce voyage, sans succès, et s’était fait repêcher à quelque 130 mètres des côtes par les autorités après "l’explosion" de sa bulle en pleine mer, selon CNN . Il avait été identifié par les secouristes comme un "homme désorienté qui demandait la route pour les Bermudes".

Cette année, les garde-côtes lui ont strictement interdit de s’embarquer sur l’océan Atlantique à bord de son navire circulaire. L’Hydropod est construit sur une structure métallique (faite maison) et recouvert de plastique. Il est équipé d’un GPS, d’un hamac pour dormir et rempli de barres protéinées pour subvenir aux besoins de l’athlète pendant ses cinq mois de voyage."Votre navire et les conditions dans lesquelles vous tentez de réaliser votre traversée jusqu’aux Bermudes sont dangereux", avait pourtant insisté le capitaine des garde-côtes de Miami, dans une lettre d’interdiction du 15 avril.


Pas vu, pas pris

Mais quand Reza Baluchi décide de sortir sa bulle, c’est pour de bon. Le 22 avril, le sportif entêté s’est élancé sur l’océan, soutenu par un (vrai) bateau, selon  son site internet . Il a toutefois été rattrapé deux jours plus tard par les autorités, mécontentes. Sur Twitter, les garde-côtes ont signalé que Reza avait violé un ordre du capitaine, et encourrait ainsi jusqu’à 7 ans de prison, assortis de 40.000 dollars (plus de 35.000 euros) d’amende.


En 2014, son évacuation en hélicoptère avait par ailleurs coûté la coquette somme de 144.000 dollars (près de 130.000 euros), selon la presse américaine. Et les secouristes ont rappelé que ces sauvetages répétés étaient au frais du contribuable. Le sportif souhaitait pourtant courir sur l’eau pour la bonne cause.

Sa performance devait collecter des dons au profit des "enfants dans le besoin, pour inspirer un futur plus beau à ceux qui ont perdu espoir", écrit-il. Cependant, sur la page dédié au  financement de son projet , Reza n’a amassé que 560 dollars en 11 mois, loin du million de dollars escompté. Mais bon, ce Régis-là a au moins du cœur.

LES DERNIERS "RÉGIS" :
>> Quand Régis et Régis s’affrontent pour gagner le record du rot le plus fort du monde
>> Régis le hibou devait porter les alliances aux mariés mais a "rencontré" une fenêtre
>> Il tente de peindre avec une tondeuse et ça finit (forcément) mal


Capucine MOULAS

Tout
TF1 Info