Tenues religieuses à l'école : les auteurs d'un rapport interministériel s'inquiètent

La rédaction de TF1info
Publié le 28 septembre 2022 à 16h57
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Un rapport interministériel donne l'alerte concernant la hausse du port de tenues religieuses dans les écoles, collèges et lycées.
Des prosélytes islamistes encourageraient les élèves à porter voiles et autres qamis en cours.
La loi interdit le port de tout signe religieux dans les établissements scolaires, quelle que soit la religion.

Voile, qamis, abaya de plus en plus visibles dans les établissements scolaires français. Une note émanant du CIPDR (Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation) s'inquiète du retour du port de certaines tenues religieuses dans les écoles, collèges et lycées. 

"Les services de l’État mettent en garde contre la recrudescence de discours islamiste sur les réseaux sociaux remettant en cause le principe de laïcité", selon Le Parisien, qui s'est procuré ce document daté de fin août. "Des prosélytes islamistes qui encouragent les jeunes pratiquants à porter des tenues religieuses, voire à prier à l’intérieur des établissements scolaires", ajoute le média.

Lire aussi

Incluenceurs sur Tik Tok et Twitter

Le quotidien précise que "les auteurs de la note citent l’exemple d’une jeune fille de Langeac (Haute-Loire) qui s’était vu reprocher le port du burkini, un maillot de bain très couvrant, lors d’une séance de natation, entraînant un conflit entre la direction de l’établissement et le père de l’élève." Le Parisien évoque également "des comptes anonymes sur Tik Tok et Twitter accusés 'd’entrisme salafo-frériste' encourageant les élèves à porter des vêtements manifestant leur appartenance religieuse."

Il y a dix jours, le 17 septembre, le frère d'une élève scolarisée au lycée Simone-Weil situé rue de Poitou, dans le 3e arrondissement de Paris, a menacé une enseignante après que celle-ci a demandé à la jeune fille d'enlever son voile à l'occasion d'une sortie scolaire. 

La loi est stricte

"En juin, le ministère de l’Éducation nationale avait précisé que si les atteintes à la laïcité lors du premier trimestre 2022 étaient en très légère baisse, avec 627 cas recensés (contre 636 lors des trois mois précédents), le port de tenues religieuses à l’école, notamment les abayas, était, lui, en hausse et représentait 22 % des signalements", rappelle Le Parisien. 

La circulaire du 18 mai 2004 encadrant le port de signes ou de tenues manifestant une appartenance religieuse dans les écoles, collèges et lycées publics, est très claire sur le sujet. "Dans les écoles, les collèges et les lycées publics, le port de signes ou tenues par lesquels les élèves manifestent ostensiblement une appartenance religieuse est interdit. Les signes et tenues qui sont interdits sont ceux dont le port conduit à se faire immédiatement reconnaître par son appartenance religieuse, tels que le voile islamique, quel que soit le nom qu'on lui donne, la kippa ou une croix de dimension manifestement excessive."

Cette loi s'applique "à l'intérieur des écoles et des établissements et plus généralement à toutes les activités placées sous la responsabilité des établissements ou des enseignants, y compris celles qui se déroulent en dehors de l'enceinte de l'établissement (sortie scolaire, cours d'éducation physique et sportive...)."


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info