L'onyxectomie est une opération chirurgicale consistant à retirer les griffes du chat par amputation.
Particulièrement barbare et inutile, cette pratique interdite est encore plébiscitée pour éviter les inconvénients des griffades du félin.
Pourtant, elle est dangereuse pour le chat qui a besoin de ses griffes au quotidien.

Si vous êtes gêné par les griffes de votre compagnon à quatre pattes, vous envisagez peut-être un dégriffage. L'onyxectomie est certes tentante pour éviter les griffures des membres du foyer et des meubles, mais elle est aussi dangereuse pour le chat. On vous explique pourquoi, avec des conseils alternatifs. 

L'onyxectomie : qu'est-ce que c'est ?

Également connue sous le nom de dégriffage, l'onyxectomie est une opération chirurgicale réalisée sous anesthésie générale. Elle consiste à amputer la troisième phalange sur chaque extrémité (au moins sur les pattes avant) afin d'éliminer définitivement les griffes du chat. Pour un résultat similaire, il est aussi possible de sectionner les ligaments qui commandent les griffes par tendinectomie. 

Depuis vingt ans, l'ensemble des pays de l'Union européenne ont interdit l'onyxectomie et autres interventions chirurgicales modifiant l'apparence de l'animal de compagnie à des fins non curatives, conformément à l'Article 10 des Annexes du Décret n°2004-416 du 11 mai 2024. Malheureusement, cette pratique barbare est encore en vigueur et légale dans de nombreux pays, notamment aux États-Unis et au Canada où elle est fréquente. Un chat sur quatre y serait concerné.

Quels sont les avantages de l'onyxectomie ?

Les avantages du dégriffage sont uniquement pour le propriétaire de l'animal. Ce dernier ne risque plus de griffer ses maîtres, particulièrement les jeunes enfants, ni de causer de dégradations sur les meubles, les textiles, le papier-peint… En outre, le chat prédateur s'en trouve fortement diminué et sera donc moins enclin à chasser des proies sans ses griffes. L'onyxectomie est donc une solution pour protéger la faune sur son territoire.

Pourquoi ne faut-il pas pratiquer d'onyxectomie sur son chat ?

Outre le fait que cette intervention est interdite, c'est aussi un acte de cruauté envers votre animal de compagnie. En effet, les griffes font partie des systèmes de défense du chat. Elles sont une arme redoutable contre les prédateurs (chiens, oiseaux de proie…), les congénères et les gêneurs, notamment les jeunes enfants qui ne respectent pas la tranquillité et les besoins du félin. De plus, les griffes sont très utiles pour marquer le territoire, car il profite des griffades pour déposer des phéromones et indiquer aux autres chats qu'il est le maître des lieux. Lorsqu'il fait ses griffes, le chat se détend également, la pratique agissant comme un puissant anti-stress. Ses griffes lui permettent aussi d'escalader les arbres et de se rattraper en cas de chute. Enfin, l'opération est douloureuse, handicapante à vie et propice à la dégradation de son état de santé mentale. 

Quelles solutions alternatives au dégriffage du chat ?

Un chat qui lacère tout votre aménagement intérieur et vos bras dès que vous le touchez peut devenir problématique. Vous pouvez installer un ou plusieurs arbres à chats et encourager votre félin à y faire ses griffes. Il est aussi possible de couper régulièrement l'extrémité des griffes. Moins aiguisées, elles causeront moins de dégâts, mais il vaut mieux faire appel à un vétérinaire pour ne pas risquer d'endommager les nerfs et de faire souffrir le chat. Enfin, une éducation ferme, mais affectueuse de l'animal peut réduire ses besoins de faire ses griffes partout.


Coline GRASSET pour TF1 INFO

Tout
TF1 Info