Retraites : vous êtes nés en 1965 ou 1966, êtes-vous les grands perdants de la réforme ?

Publié le 14 janvier 2023 à 12h15

Source : JT 20h Semaine

Si la réforme des retraites est votée en l'état, elle se traduira par un recul progressif de l'âge de départ.
Le rallongement de la durée de cotisation va concerner tout particulièrement certaines générations.
Pour les Français nés en 1965 ou 1966, il faudra cotiser 3 trimestres supplémentaires par rapport à ce qui était demandé avant la réforme.

La réforme des retraites, présentée cette semaine par le gouvernement, va entraîner un allongement de la durée de cotisation, ainsi qu'un recul de l'âge légal de départ. Pour éviter une forme de rupture brutale et d'injustice pour les salariés, l'instauration de ces mesures est conçue de manière progressive, en plusieurs temps. Le texte, pour autant, conduit à ce que certains Français soient plus touchés que d'autres par l'instauration de ces nouvelles règles. En particulier lorsque l'on compare la situation de certaines générations de travailleurs avant et après la réforme. 

Jusqu'à trois trimestres supplémentaires

Du côté de BFM Business, on s'est employé à réaliser un comparatif pour déterminer les générations qui pâtiront le plus de cette refonte. On constate ainsi que pour les personnes nées durant le 1er semestre 1961, la durée de cotisation requise n'évolue pas et demeure fixée à 168 trimestres. Constat similaire pour celles et ceux nés en 1973 et après, qui devaient (et devront encore à l'avenir) cumuler 172 trimestres. 

Pour les Français nés durant la période intermédiaire, en revanche, la réforme n'est pas sans conséquences, comme en témoigne le tableau qui suit (cliquez ici s'il ne s'affiche pas correctement) :

Qu'observe-t-on ? Qu'au maximum, la réforme conduit certaines personnes à devoir travailler jusqu'à 3 semestres supplémentaires. C'est le cas spécifiquement pour les générations nées en 1965 et celles nées en 1966, qui passent d'un départ théorique avant la réforme à 169 trimestres, contre 172 si l'on applique le projet gouvernemental. Rappelons qu'il s'agit là de la durée nécessaire de cotisation à faire valoir afin de prétendre à un taux plein.

Si vous souhaitez faire le point plus en détails sur l'impact qu'aura la réforme sur votre retraite, des sites ont vu le jour dans le but d'apporter des informations au grand public. Des simulateurs que TF1info recensait il y a peu dans l'un de ses articles. Toutes ces évolutions restent bien sûr conditionnées à l'adoption du texte, contre laquelle les syndicats demeurent vent debout. 

La mobilisation est attendue dès les prochains jours, avec un mouvement social prévu le 19 janvier dans les transports, l'éducation, ou bien encore la fonction publique.


Thomas DESZPOT

Tout
TF1 Info