Maltraitance dans les Ehpad : le scandale Orpea

Scandale des Ehpad : Orpea dans la tourmente après les révélations financières de Mediapart

Justine Briquet-Moreno
Publié le 19 mai 2022 à 6h20
JT Perso

Source : JT 20h WE

L'action en bourse d'Orpea avait chuté de 19% en une journée, mercredi, suite aux récentes révélations de Mediapart selon lesquelles un investisseur luxembourgeois aurait procédé à des "opérations douteuses".
Le groupe d'Ehpad a annoncé avoir limogé son ex-directeur financier Sébastien Mesnard, également visé par l'enquête.

Suite aux récentes révélations de Mediapart, le titre Orpea a chuté de 19% à la Bourse de Paris, mercredi 18 mai, plongeant ainsi dans un scandale financier sans précédent. Selon Mediapart et le collectif de journalistes Investigate Europe, qui a participé à l'enquête, l'investisseur luxembourgeois Lipany aurait "mené des opérations douteuses". Selon cet article, la holding "ne fait presque aucun bénéfice et n'a jamais distribué de dividendes" tandis que "ses activités sont entièrement financées par la dette" et ce, de manière plus ou moins opaque. 

Le groupe de maisons de retraite avait déjà été éclaboussé par un premier scandale suite à la parution du livre-enquête "Les Fossoyeurs" du journaliste d'investigation Victor Castanet, en janvier dernier. La justice ayant été saisie suite à ce premier scandale, la direction d'Orpea a indiqué ne pas pouvoir s'exprimer au sujet de la récente enquête de Mediapart. L'entreprise a, en effet, porté plainte contre X pour abus de biens sociaux, auprès du parquet de Nanterre (Hauts-de-Seine). 

L'ancien directeur financier licencié suite aux révélations de Mediapart

Pour autant, Orpea explique avoir d'ores et déjà pris des "mesures disciplinaires" en congédiant nombre de ses employés. Parmi eux, l'ancien directeur financier Sébastien Mesnard qui, selon Mediapart, était en "étroite coopération" avec Lipany. Dans son communiqué, l'entreprise affirme : "Nous poursuivons nos investigations et nous prendrons toutes les mesures et sanctions qui s'avèreront nécessaires". Et d'ajouter : "Ces faits ne concernent en rien l'accueil et les soins des résidents".  

Une enquête judiciaire en cours

Actuellement sous le feu des critiques depuis la publication, fin janvier, des Fossoyeurs, Orpea fait déjà l'objet d'une enquête ouverte à Nanterre depuis fin avril, sur des soupçons de maltraitance institutionnelle et d'infractions financières. Depuis février, d'autres investigations sont en cours pour "faux et usage de faux et infraction à la législation sur le travail en recourant abusivement à des contrats à durée déterminée". Depuis les prémices de ce scandale, le 24 janvier dernier, le cours d'Orpea a fondu de près de 64%. 


Justine Briquet-Moreno

Tout
TF1 Info