SNCF : la menace d'une grève en mai écartée

par T.G.
Publié le 22 avril 2024 à 17h44

Source : JT 13h Semaine

Les quatre syndicats représentatifs de la SNCF avaient laissé planer la menace d'une grève durant les ponts de mai.
Ils ont finalement signé lundi un accord avec la direction.
Ce dernier concerne les fins de carrière des cheminots.

Un soulagement pour ceux qui envisagent de prendre le train pour les ponts du mois de mai. Les quatre syndicats représentatifs de la SNCF, qui envisageaient une grève durant ces jours fériés, ont signé un accord lundi 22 avril avec la direction sur les fins de carrière des cheminots.

L'accord prévoit entre autres une amélioration du dispositif de retraite anticipée, en particulier pour les cheminots ayant occupé des postes à la pénibilité avérée. Ces derniers, dont font partie les conducteurs, pourront entamer une "cessation anticipée d'activité" 30 mois avant leur retraite avec 15 mois travaillés rémunérés à 100% et 15 mois non travaillés rémunérés à 75%.

Un accord qui compense "les effets néfastes de la réforme des retraites"

Pour les contrôleurs, le dispositif est encore plus avantageux avec une cessation d'activité s'étalant sur 36 mois dont 18 mois non travaillés rémunérés à 75%. D'autres dispositions dans l'accord sont prévues sur le temps partiel de fin de carrière, rémunéré 10% de plus que le temps réellement effectué. La direction a également proposé la création d'un échelon d'ancienneté supplémentaire pour améliorer la rémunération des cheminots en fin de carrière.

L'accord permet de "compenser en partie les effets néfastes de la réforme des retraites", a déclaré à l'AFP le secrétaire fédéral de Sud-Rail, Erik Meyer. Les adhérents du syndicat se sont massivement prononcés en faveur d'une signature. En conséquence, Sud-Rail a décidé de ne pas appeler à la grève au mois de mai, comme le syndicat menaçait de le faire après le premier coup de semonce de la grève des contrôleurs en plein week-end de vacances scolaires au mois de février.

Le collectif informel réunissant les contrôleurs, le Collectif national ASCT (CNA), a lui aussi fait savoir qu'il n'appellerait pas à la mobilisation. Sud avait déposé un préavis pour tout le mois de mai pour peser sur les négociations sur les fins de carrière, initialement prévues plus tard dans l'année, mais avancées pour désamorcer le conflit des contrôleurs.


T.G.

Tout
TF1 Info