SNCF : revendre son billet, c'est maintenant possible avec la plateforme "Ouigoswap"

par Matthieu DELACHARLERY
Publié le 5 novembre 2022 à 15h28
JT Perso

Source : JT 20h WE

Contrairement à ceux des trains classiques, les billets de trains de l’offre Ouigo ne sont pas remboursables en cas d’annulation.
La plateforme Ouigoswap vous permet de revendre un billet en échange d'un bon d'achat de 80% de son prix.
On vous dit tout ce qu’il faut savoir sur ce service déjà utilisé par plus de 100.000 voyageurs depuis son lancement.

Revendre un billet de train Ouigo, en cas d’annulation pour cause d’impératif, c’est maintenant possible. Lancée en juillet dernier par la compagnie de chemins de fer, la plateforme "Ouigoswap" permet aux voyageurs de proposer un billet à la revente, de quoi permettre également à des voyageurs de trouver un titre de transport lorsque le train affiche complet. 

Les billets de l’offre lowcost de la SNCF, à la différence de ceux des trains classiques, sont uniquement échangeables et il s'agit d'un service payant. La rédaction de TF1info vous dit tout ce qu’il faut savoir pour utiliser sur ce service encore souvent méconnu.

Lire aussi

Comment ça fonctionne ?

Pour revendre un billet, il suffit se rendre sur le portail Ouigo.com puis d'aller dans la rubrique "Mes Réservations" et de sélectionner "libérer ma place et annuler mon voyage". L’option est accessible jusqu’à 30 minutes avant le départ du train et uniquement si celui-ci affiche complet. Le billet proposé à la revente sera inscrit dans une liste d’attente. Pas de remboursement en cas de rachat par un autre voyageur mais une compensation "en bon d’achat non re-créditable et à hauteur de 80% du prix de son billet initial" en vue d’un prochain voyage, indique la SNCF auprès du site Actu.fr. La compagnie ferroviaire précise également que seuls les billets "de deux voyageurs maximum" peuvent être revendus via la plateforme. 

Quant aux personnes qui souhaitent effectuer un voyage dans un train Ouigo complet, ils doivent s'inscrire sur "liste d'attente" jusqu'à la veille du départ 23h59, en espérant un éventuel désistement. Si une place se libère, ils reçoivent alors un courrier électronique et une notification directement sur l'application de la SNCF. Le billet sera revendu en fonction du "prix du moment", indique la compagnie ferroviaire au journal Le Parisien. A ce jour, 100.000 personnes, acheteurs et vendeurs confondus, ont utilisé ce service depuis son lancement, avance la compagnie de chemins de fer, sans préciser pour autant le nombre de billets revendus.

Avec la plateforme de revente de billets "Ouigoswap", la SNCF entend améliorer la disponibilité de ses trains. "10 % de nos clients changent d'avis alors que d'autres cherchent une place", expliquait Alain Krakovitch, le directeur de TGV-Intercités, lors du lancement du dispositif. Ce nouveau service devrait également générer des revenus supplémentaires pour l'entreprise, sachant que le billet peut potentiellement être revendu plus cher, soulignent nos confrères Les Echos. En effet, plus le train se remplit, plus l'algorithme fait monter les prix. Sans parler de la commission de 20 % pour le revendeur avec la garantie d'une nouvelle réservation dans l'année pour utiliser le bon d'achat.


Matthieu DELACHARLERY

Tout
TF1 Info