La Française Sœur André nouvelle doyenne de l'Humanité après le décès de Kane Tanaka à 119 ans ?

Matthieu Delacharlery
Publié le 25 avril 2022 à 16h05
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

La Japonaise Kane Tanaka, doyenne de l'Hmanité, est décédé le 19 avril dernier à l'âge de 119 ans.
La religieuse française Sœur André, de son vrai nom Lucile Randon, est désormais probablement la personne vivante la plus âgée au monde.

Dieu lui a donné la foi et aussi une santé de fer. La religieuse Sœur André est devenue la nouvelle doyenne probable de l’Humanité, après l’annonce du décès, à l’âge de 119 ans, de la Japonaise Kane Tanaka, le 19 avril dernier. Il y a trois ans, la super-centenaire nippone s’était vu attribuer le titre officiel de la personne vivante la plus âgée au monde par le Livre Guinness des records. De treize mois sa cadette, Sœur André, de son vrai nom Lucile Randon, a célébré en février dernier ses 118 printemps. La nouvelle doyenne de l’Humanité, même si son titre n’est pas encore officialisé, s’approche donc doucement du record mondial de longévité toujours détenu par la Française Jeanne Calment, morte en 1997 à l'âge de 122 ans.

Sœur André, de son vrai nom Lucile Randon, à la veille de son 117e anniversaire, en février 2021. - NICOLAS TUCAT / AFP

La France est à ce jour "le pays qui fournit le plus grand nombre de supercentenaires validés, vérifiés (...) En France, on a un des états civils les plus vieux au monde", affirmait en février dernier à l'AFP le professeur émérite à l'Institut français de la santé et de la recherche médicale (Inserm), Jean-Marie Robine. Le nombre de centenaires tricolores a en effet explosé au cours des cinquante dernières années. Alors qu'ils n'étaient que 1100 dans les années 1970, ils sont aujourd'hui près de 26.000. Avec le vieillissement de la population, l'Insee estime même qu'ils pourraient être plus de 75.000 en 2040. 

Une dame polonaise de 115 ans en 2e position

Le titre honorifique de doyen de l’Humanité n’est pas décerné par un organisme officiel. Pour l’attribuer, le Livre Guinness des records s’appuie sur la base internationale sur la longévité (International database of Longevity, IDL), qui fait référence dans le domaine depuis 2010. Mais il est déjà arrivé que des personnes encore plus âgées viennent bousculer les données de ce classement en se faisant connaître directement auprès du Guinness Book.

Pour l'heure, Sœur André arrive largement en tête. La religieuse est talonnée par plusieurs autres super-centenaires, comme la Polonaise Tekla Juniewicz (115 ans), l’Espagnole Maria Branyas Morera (115 ans), l’Argentine Casilda Benegas Gallego (115 ans), la Japonaise Fusa Tatsumi (115 ans) ou encore la Colombienne Sofia Rojas (114 ans). Notons, par ailleurs, que seulement six personnes de sexe masculin figurent dans la liste des 100 personnes les plus âgées depuis 1955, réalisé par le Gerontology Research Group, qui s'appuie sur les données de l'IDL.

Née le 11 février 1904, à Alès dans le Gard, Lucile Randon a commencé à travailler dès l’âge de 12 ans, d’abord en tant que fille au pair puis comme institutrice. Elle entre tardivement dans les ordres, au sein de la compagnie des Filles de la Charité, dans les années 1940. La religieuse a travaillé jusqu'à la fin des années 1970. Sœur André a passé ensuite trente ans dans un Ehpad en Savoie, avant de rejoindre un autre établissement à Toulon, où elle vit toujours et y côtoie une quinzaine d'autres religieuses à l'office du matin. L'an dernier, la super-centenaire, devenue aveugle depuis et qui vit mal d'être privée de liberté sur son fauteuil roulant, a attrapé le Covid, mais ne s'en est même pas "rendu compte".


Matthieu Delacharlery

Tout
TF1 Info