Violences sexuelles : grand déballage dans le monde du patinage

Soutien de Darmanin : Gailhaguet saisit la défenseure des Droits sur son cas

La rédaction de LCI
Publié le 17 juillet 2020 à 11h07
Soutien de Darmanin : Gailhaguet saisit la défenseure des Droits sur son cas

Source : FRANCK FIFE / AFP

SAISINE - L'ancien président de la Fédération des sports de glace, qui avait démissionné de son poste en février, emporté par le scandale des violences sexuelles dans le patinage, a annoncé avoir saisi ce jeudi Claire Hedon.

Ils jugent "surprenant de constater que ces principes seraient valables pour un ministre accusé de viol et non pour le président d'une fédération". Faisant suite aux récentes déclarations d'Emmanuel Macron concernant la présomption d'innocence, après la nomination de Gérald Darmanin au ministère de l'Intérieur, les avocats de Didier Gailhaguet ont annoncé avoir saisi jeudi Claire Hedon, récemment nommée Défenseure des droits, selon nos confrères de L'Equipe.

Pour rappel, la ministre des Sports Roxana Maracineanu avait demandé à l'ancien président de la Fédération des sports de glace (FFSG) de démissionner le 3 février à l’issue d'un entretien concernant des révélations de violences sexuelles dans le patinage artistique. Ce qu'il avait fait le 8 février, récalcitrant, emporté par le scandale.

"Deux poids deux mesures"

Me William Bourdon et Me Vincent Brengarth argumentent dans leur courrier à Claire Hédon : "Une telle situation nous semble d'autant plus incompréhensible et à géométrie variable que, pour des faits reprochés à Monsieur le Ministre Gérald Darmanin, le président de la République française, M. Emmanuel Macron a déclaré lors de son allocution télévisée du 14 juillet 2020 : 'Aussi vrai que je crois à la force des causes justes, aucune cause n'est défendue justement si on le fait en bafouant les principes fondamentaux de notre démocratie. Si quelqu'un est accusé mais pas jugé, il devient la victime d'un jugement de rue parce qu'il y a de l'émotion' et 'je suis aussi de là où je me place, le garant de la présomption d'innocence'.

Selon eux, il est "difficile de ne pas voir dans ce qui précède l'expression d'un 'deux poids deux mesures' qui préjudicie totalement à M. Gailhaguet, en plus de faire fi de son bilan à la tête de la FFSG".

L'ouverture d'une enquête demandée

Par conséquent, les conseils de Didier Gailhaguet sollicitent "l'ouverture d'une enquête sur les agissements ci-dessus exposés" et, d'autre part, "des observations dans le cadre de la procédure pendante devant les juridictions administratives".

L'affaire qui a secoué le petit monde français de la glace jusqu'à son sommet fait actuellement l'objet d'un recours en responsabilité déposé par les avocats de l'ex dirigeant devant le Tribunal administratif de Paris à l'encontre du ministère des Sports. Ils réclament quelque 300.000 euros d'indemnisation pour l'avoir traité en "bouc émissaire", dénonçant les pressions et déclarations de Roxana Maracineanu pour le contraindre à la démission de la tête de la FFSG.


La rédaction de LCI