Avec Elles

Stress, charge mentale, tâches ménagères... Les femmes rentrent de vacances moins reposées que les hommes

par Maëlane LOAËC
Publié le 29 août 2023 à 6h00
JT Perso
Comment désactiver votre Adblocker
  • Cliquez sur l'icône de votre Adblocker installé dans votre navigateur. En général elle se trouve dans le coin supérieur droit de votre écran. Si vous utilisez plusieurs adblockers, veillez à bien tous les désactiver pour pouvoir accéder à votre vidéo.
  • Suivez les instructions indiquées par votre Adblocker pour le désactiver. Vous devrez peut-être sélectionner une option dans un menu ou cliquer sur plusieurs boutons.
  • Lorsque votre Adblocker est désactivé, actualisez votre page web.
  • Remarque : Si vous utilisez le navigateur Firefox, assurez-vous de ne pas être en navigation privée.
adblock icone
Un bloqueur de publicité empêche la lecture.
Veuillez le désactiver et réactualiser la page pour démarrer la vidéo.

Source : JT 20h Semaine

Alors qu'elles devraient pouvoir relâcher la pression pendant les vacances, les femmes se retrouvent souvent avec davantage de tâches et de corvées sur les bras que leur conjoint durant cette période.
Elles rentrent donc de congés plus fatiguées et stressées que les hommes, souligne un sondage de l'Ifop.
Au retour de vacances, c'est aussi à elles que revient en général la charge de préparer la rentrée.

Pas de répit pour les inégalités hommes-femmes pendant les vacances : loin de reculer, le fossé se renforce voire se creuse au sein des foyers. Si les congés ne permettent pas de recharger les batteries pour une majorité de Français, le sentiment d'aborder la rentrée sans s'être reposé est bien plus fort chez les femmes. C'est ce que révèle une enquête de l'Ifop publiée ce mardi, pour le site Bons plans Voyage NewYork, qui souligne notamment que 70% des femmes se disent "fatiguées" à la fin de leurs congés, contre 57% pour les hommes. 

En cause, la lourde charge mentale qui pèse sur elles, que ce soit pendant les vacances, au cours desquelles elles assument davantage les tâches domestiques que les hommes, mais aussi au moment du retour, "au point que nombre de femmes entament la rentrée dans un état physique et psychologique plus dégradé que leur conjoint", constate l'institut de sondage dans le bilan de cette étude, menée auprès de 2000 personnes. 

"Les femmes ne sont jamais autant en vacances que les hommes", résume également dans l'enquête François Kraus, directeur du pôle "Genre et sexualités" à l'Ifop : "La trêve estivale ne remet pas en cause les modèles conjugaux et familiaux inégalitaires, voire même les aggrave". En temps normal, "l’activité professionnelle d’une femme légitime une répartition du travail domestique plus égalitaire", mais lors des "moments d'inactivité", les vacancières font les frais d'une "vision indéniablement conservatrice de leur temps libre et une injonction sociale très forte : faire passer le bien-être de leur famille avant leurs propres besoins", poursuit l'analyste.

Fatigue, stress, pas assez de temps pour soi...

L'Ifop souligne ainsi que 66% des femmes ont plus de mal que les hommes (52%) à se reposer pendant leurs congés. Un tiers des sondées ont notamment le sentiment de ne pas avoir eu de temps pour prendre soin d'elles, des proportions qui grimpent encore plus chez les sondées issues de milieux modestes et qui assument plus de tâches domestiques que leur conjoint. Elles sont aussi plus d'une sur deux (53%) à se dire "stressées" à la fin des vacances, soit 14% de plus que chez les hommes. 

Un fossé dont les compagnons sont "parfaitement conscients" : parmi les couples hétérosexuels qui ont voyagé avec leurs enfants, 56% des hommes reconnaissent qu'ils se sont plus reposés que leur conjointe pendant ces vacances, soit deux fois plus que ne le déclarent les femmes. L'écart se creuse davantage encore si la famille a séjourné dans une résidence secondaire ou une location, autrement dit si elle n'a pas bénéficié d'aide extérieure pour les tâches du quotidien, comme dans le cas d'un hôtel ou d'un club de vacances, ou de congés passés auprès de proches capables d'apporter un soutien.

"Surcharge féminine" de corvées pendant les vacances

Difficile en effet de trouver le temps de relâcher et se reposer quand il faut assumer la plupart des corvées. "Alors qu’on aurait pu s’attendre à un plus fort investissement des hommes dans leur foyer durant cette période propice au repos, le surcroît de travail domestique observé toute l’année dans la gent féminine se prolonge durant les vacances d’été", souligne le sondage.

Plus d'une femme sur deux (53%) déclare ainsi s'être davantage occupée des tâches du foyer que leur conjoint durant les congés, contre 39% disant en avoir fait "à peu près autant" et seulement 8% "moins" que lui. L'étude souligne une "surcharge féminine" de travail pendant les vacances, notamment en ce qui concerne les lessives, le ménage et la préparation des repas. Seul "apanage de la gent masculine" : le barbecue, dont 51% des hommes affirment s'occuper, contre 25% des femmes. 

Cette répartition inégale entre les genres est d'autant plus marquée chez les couples partis en congés avec leurs enfants. Sept mères sur dix disent s'occuper des valises et des lessives de leur progéniture, contre un père sur dix. La seule activité dans laquelle les hommes sont presque aussi investis que les femmes est, contrairement aux corvées, plus agréable : jouer avec les enfants.

La rentrée, une source de préoccupations plus forte chez les femmes

"La difficulté à décompresser est aussi liée au stress du retour des vacances et de la rentrée, plus fort chez les femmes qui gèrent l'essentiel des tâches liées au retour des vacances", note également l'enquête de l'Ifop. Si la rentrée scolaire, universitaire ou professionnelle s'accompagne d'anxiété pour plus d'un Français sur deux, les femmes en sont souvent plus préoccupées que les hommes (60% contre 47%). À noter toutefois que le stress de la rentrée n'est pas nécessairement lié à une surcharge de tâches domestique, puisqu'il est aussi alimenté par les angoisses financières des vacanciers, indépendamment de leur genre.

Ce sont aussi elles qui prennent en charge en majorité la préparation de la valise du retour de vacances, le nettoyage du linge une fois à la maison, mais aussi l'achat des fournitures et l'inscription des enfants dans des activités en vue de la rentrée scolaire. "Seule la recherche d’une solution de garde des enfants le soir est une tâche prise en charge de manière relativement équilibrée" (36% des femmes et 20% des hommes), relève l'institut de sondage.

Lire aussi

Étude Ifop pour Bons Plans Voyage New York, réalisée par questionnaire auto-administré en ligne du 18 au 21 août 2023 auprès d’un échantillon de 2004 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, incluant 1364 personnes en couple.


Maëlane LOAËC

Tout
TF1 Info