À l'approche des vacances d'été, 7 femmes sur 10 redoutent de se montrer en maillot de bain

par S.M
Publié le 21 juin 2023 à 10h58, mis à jour le 26 juin 2023 à 13h11

Source : JT 13h Semaine

S'exposer en maillot de bain est un moment redouté par une majorité de Français, et en particulier les femmes.
60% d'entre elles disent ne pas aimer leur corps, contre 33% des hommes, selon un sondage de l'Ifop.
Des complexes qui ont des conséquences sur la santé mentale.

À quelques semaines du lancement de la saison estivale, tout le monde ne se réjouit pas de retrouver son maillot de bain. Au contraire, s'exposer plus ou moins dévêtu à la plage ou à la piscine est un moment redouté par une majorité de Français, et en particulier les femmes. Voilà ce que révèle un sondage de l'Ifop pour l'agence de voyage spécialisée Voyage avec nous, publié ce mercredi. 

Près de la moitié (47%) des Français disent en effet "ne pas aimer leur corps", selon cette étude*. Parmi eux, 60% de femmes sont concernées contre 33% des hommes. Une inégalité qui s'est aggravée ces dernières années, puisque 47% des femmes disaient ne pas aimer leur corps il y a dix ans. Le "summer body", l’injonction à (re)sculpter son physique à l’approche de l'été, résiste donc au "body positivisme", en vogue ces dernières années. Un phénomène qui peut avoir des conséquences graves sur la santé mentale.

7 Françaises sur 10 mal à l'aise en maillot de bain

C'est à la plage que la gêne est la plus forte : 7 femmes sur 10 et 1 homme sur 4 affirment ressentir un malaise en se montrant en maillot de bain. Une gêne qui affecte les femmes de tous les âges : 59% des femmes de 18-24 ans sont concernées, 72% des 25-34 ans, 68% des 35-49 ans, 64% des 50-64 ans et 74% des plus de 65 ans. Seules les plus jeunes échappent majoritairement à ce sentiment puisque 24% des 15-17 ans disent redouter cette situation.

Les femmes expliquent ce malaise par le fait de se montrer en maillot de bain devant leurs amis ou leur famille (56% d'entre elles), de se comparer au physique de leurs amies (54%), ou encore par la pression médiatique à avoir un corps parfait (46%). Chez les hommes, l'origine du complexe s'explique par le souhait de séduire une potentielle partenaire (81% d'entre eux) ou par la comparaison de leur physique à ceux des autres hommes (76%).  

Anxiété, angoisse ou dépression

Si la grande majorité des hommes (78%) et des femmes (93%) préparent, plusieurs semaines à l'avance, leur "summer body" en s'épilant, faisant du sport ou suivant un régime, cela ne suffit pas à apaiser les complexes. Pour éviter la gêne à la plage, la moitié des hommes et huit femmes sur dix ont déjà utilisé un vêtement pour se couvrir, comme un short ou un paréo. 39% des hommes et 62% des femmes affirment en outre avoir déjà rentré le ventre lorsqu'ils se déplaçaient.

Le malaise lié à l'idée de se dévoiler en maillot de bain l'été peut avoir des répercussions graves sur la santé mentale, qui affectent, là encore, plus souvent les femmes. Près de la moitié d’entre elles expliquent ainsi vivre des périodes intenses de stress, de nervosité ou d’anxiété (contre 29% des hommes), 38% ont pleuré dans ce contexte (19% chez les hommes) ou encore plus du tiers (35%) ont fait état d’épisodes de dépression, phénomène qui touche également 1 homme sur 5.

Globalement, près de 7 Français sur 10 rencontrant des difficultés à s’accepter sont susceptibles de développer des troubles d’ordre mental à l’aube de la période estivale contre moins de la moitié de celles et ceux qui n’ont pas ce problème.

*Enquête menée par questionnaire en ligne, du 1ᵉʳ au 5 juin, auprès d’un échantillon national représentatif de 1006 personnes, représentatif de la population française âgée de 15 ans et plus. La représentativité de l’échantillon global a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d'agglomération.


S.M

Tout
TF1 Info