La tortue terrestre est un reptile mystérieux pour le grand public.
Cet animal fascinant détient pourtant quelques records et mérite d'être connu.
Entre traits physiques et besoins spécifiques, il y a beaucoup à apprendre sur les tortues de terre.

À l'état sauvage ou en captivité, la tortue terrestre nous fascine par son mode de vie, son environnement et sa capacité d'adaptation. Voici six faits étonnants que vous ne soupçonniez peut-être pas sur ces reptiles.

Un record de longévité détenu par une tortue terrestre

La tortue terrestre la plus vieille au monde fête cette année ses… 192 ans ! Cette tortue géante des Seychelles, baptisée Jonathan, serait née en 1832 et a encore de belles années devant elle. Comme sa cousine la tortue des Galápagos, l'espèce peut allègrement dépasser 150 ans. Ce sont, à ce jour, les animaux les plus vieux répertoriés sur la Terre (d'autres records plus impressionnants ont été observés parmi la faune marine). À titre de comparaison, notre tortue d'Hermann, qu'on peut élever en captivité, vit 60 à 100 ans.

La tortue terrestre peut peser plus de 400 kg

De quelques dizaines de grammes quand elles naissent à 3 à 5 kg à l'âge adulte pour les spécimens communs d'Hermann qu'on trouve en France, la tortue terrestre n'est pas toujours gigantesque. Pourtant, les plus grandes, présentes aux Îles Galápagos ou aux Seychelles, peuvent dépasser 400 kg ! En moyenne, les espèces y pèsent 200 à 250 kg pour plus d'un mètre d'envergure. Le record revient à la tortue luth marine qui, elle, atteint la demi-tonne.

La tortue de terre est un dinosaure

La tortue terrestre est apparue il y a environ 250 millions d'années au tout début de la période du Trias, pendant l'ère Mésozoïque. Elle a donc côtoyé les dinosaures, survécu à plusieurs extinctions de masse et observé de grands bouleversements géologiques sur la Terre. Si on peut imaginer que la tortue terrestre d'aujourd'hui est bien plus petite que ses lointains ancêtres, elle n'a que peu évolué, tant sur le plan physique que sur son mode de vie.

La tortue terrestre ne sait pas nager

Contrairement à sa cousine aquatique, la tortue terrestre ne sait pas nager et peut donc se noyer dans quelques centimètres d'eau. En effet, elle ne peut pas maintenir sa tête hors de l'eau à cause de son bouclier nucal. Seule la tortue léopard en est dépourvue et peut donc se déplacer dans les plans d'eau en toute sécurité. 

Les périodes d'hibernation sont indispensables à la tortue de terre

Les tortues terrestres sont des reptiles ectothermes : leur température corporelle dépend de celle de leur environnement. Elles ont donc besoin d'un bon bain de soleil quotidien et entrent en hibernation dès que le mercure descend sous 10°C. Lorsqu'on les élève en captivité dans le jardin, il faut penser à leur aménager un nid douillet bien à l'abri pour passer l'hiver au chaud. Sans cela, la tortue mourrait littéralement de froid, même sous les latitudes méditerranéennes. 

La tortue terrestre voit la vie en couleur

La tortue dispose d'une bonne vue diurne et distingue bien les nuances de vert, de jaune et de rouge. Cette capacité l'aide à trouver sa nourriture et à ne pas se tromper d'aliment. N'oublions pas que la tortue est méfiante et ne mange pas n'importe quoi dans la nature. En captivité, elle distinguera parfaitement les différents fruits que vous lui proposerez (une friandise à distribuer avec modération, bien sûr !).


Coline GRASSET pour TF1 INFO

Tout
TF1 Info