Tout ce que vous devez savoir avant d'adopter un Boxer

par Chloe BENOIST pour TF1 INFO
Publié le 2 mars 2024 à 17h51

Source : JT 13h WE

Destiné initialement à la chasse et au combat, le Boxer est un chien puissant et protecteur.
Débordant d’énergie, ce molosse a besoin de faire de l’activité physique.
Pour que ce chien vous obéisse et qui s'adapte à toutes les situations, il faut prendre le temps de bien l’éduquer.

Puissant et imposant, le Boxer est un chien qui peut être impressionnant de prime abord. Mais cet animal sait aussi être doux et affectueux, s’il est éduqué en ce sens. Voici cinq choses à savoir sur le Boxer, pour éviter les mauvaises surprises si vous souhaitez en adopter un. 

Un chien originellement destiné à la chasse

Le Boxer est une race d’origine allemande, qui fait partie des molosses venus d’Asie à l’occasion des migrations orientales du XIVe siècle. Il est né du croisement entre le Bulldog anglais et le Bullenbeißer allemand. Ce chien est à l’origine un animal de défense et de chasse. Il était notamment apprécié des éleveurs et des commerçants pour protéger leurs terres et leurs biens. Le Boxer a aussi servi à traquer le gibier, avant que certains propriétaires fassent de lui un allié pour combattre les taureaux et les ours. Il s’agit donc d’un chien puissant. 

Le boxer déborde d’énergie

Plein de vie, le Boxer est un chien infatigable. Il a besoin d’activité physique et d’exercice pour se défouler. Ce qui veut dire qu’il faut le sortir plusieurs fois par jour et lui permettre de courir librement. Ce chien peut ainsi être un bon compagnon si vous aimez les randonnées, les footings ou les grandes balades. Lorsqu’il est à l’intérieur, le boxer aime jouer, aussi faut-il pouvoir lui consacrer du temps et avoir un logement suffisamment grand pour le divertir un peu.

Le boxer a besoin d’apprendre la socialisation

Le Boxer est doux avec ses maîtres, de qui il est d’ailleurs très proche. Il est intelligent, adaptable et docile, c’est pourquoi il peut convenir à tous types de familles, y compris celles avec des enfants. Mais ce chien garde ancré en lui un tempérament protecteur, notamment vis-à-vis de ses maîtres, c’est pourquoi il peut être sur ses gardes lorsqu’il rencontre de nouvelles personnes. Il est donc important de lui présenter régulièrement des individus qu’il ne connaît pas, mais aussi de nouveaux chiens. Cela lui permettra d’être moins sur la réserve face à l’inconnu et de limiter ses réactions défensives. À noter par ailleurs que le Boxer n’aime pas la solitude. Il faut donc être suffisamment disponible pour pouvoir l’accueillir chez vous dans de bonnes conditions. 

Prendre le temps de bien l’éduquer

Comme pour tous les chiens, et encore plus pour les races puissantes, il est primordial de prendre le temps d’éduquer un Boxer. D’autant que c’est un chien qui peut être difficile à dresser, si vous vous y prenez trop tard. Ce qui veut dire que, plus tôt, vous lui donnez une éducation, plus il sera facile de lui inculquer ces apprentissages. À noter qu’il faut faire preuve de fermeté pour que le boxer comprenne, son énergie pouvant parfois lui donner un côté bourrin et désobéissant. Il peut alors être judicieux de faire appel à un éducateur pour canaliser votre chien et obtenir le meilleur de lui. Cela peut aussi aider à renforcer votre lien avec lui. 

Un chien à la santé fragile

Contrairement à ce que son physique peut laisser penser, ce molosse est assez fragile. Il a une espérance de vie d’environ dix ans, et peut rencontrer des problèmes de santé au cours de cette période. Il est notamment sujet à des difficultés respiratoires du fait de son museau très court. Cela peut survenir lors des périodes de fortes chaleurs, ou s’il réalise un effort physique important. La longueur et la forme tombante de ses oreilles peuvent par ailleurs favoriser l’apparition d’otites. Cette race est aussi sujette aux problèmes de peau (comme l’eczéma) qui peuvent être dangereux pour lui. À surveiller, donc. Il peut également être confronté, au cours de sa vie, à des problèmes d’articulation, d’estomac, de tumeurs ou de crises cardiaques. Comme tout animal, il faut donc en prendre soin. 


Chloe BENOIST pour TF1 INFO

Tout
TF1 Info