Verif'

"Trafic d'enfants sur Vinted" : cette folle théorie complotiste qui monte en France

Publié le 22 novembre 2023 à 7h10, mis à jour le 22 novembre 2023 à 10h47

Source : Sujet TF1 Info

La plateforme de seconde main Vinted est accusée d’abriter un réseau pédocriminel.
La sphère complotiste met en avant des annonces faites à des prix exorbitants.
Une théorie inspirée de la mouvance QAnon, aux États-Unis.

Depuis plusieurs jours, la complosphère est en alerte. Et pour cause, elle pense avoir découvert l’existence d’un scandale national qui se joue sur Vinted. À travers certaines de ses annonces, la plateforme très populaire de seconde main abriterait un vaste réseau pédocriminel. "Vinted, vous foutez quoi contre le trafic d’enfants sur votre site ?", s’indigne ainsi un compte sur X (ex-Twitter), en renvoyant à l’annonce publiée d’une brosse de poupée, d’un montant de 10.000 euros. En quelques jours, le tweet cumule plus de 5 millions de vues

Des annonces suspectes à 10.000€

Ces accusations sont notamment reprises par Francis Lalanne, ancien chanteur reconverti dans le conspirationnisme, et dans des vidéos sur TikTok. Par exemple, un internaute se filme et assure que des pédocriminels "font passer des annonces avec des objets qui n’ont aucune valeur - des objets pour enfants type petites trottinettes, peluches - et ils les mettent dans les 15.000 euros" et que "derrière, ce sont des enfants qui sont en danger". Le cas de Vinted est particulièrement évoqué en ligne depuis le 15 novembre et connait un pic d’activité le 17, avec plus de 17.000 publications sur le sujet sur X, d’après l’outil Visibrain. 

Ce tweet du 17 novembre a été vu par plus de 3 millions de personnes, avant d'être effacé
Ce tweet du 17 novembre a été vu par plus de 3 millions de personnes, avant d'être effacé - DR

Pour défendre l’idée d’un réseau pédocriminel sur Internet, la sphère complotiste agite l’argument suivant : sous une annonce banale connaissant un prix très élevé, un enfant est en réalité proposé à la vente. Par ailleurs, ces trafiquants se regrouperaient derrière un nom de code, qu’ils ajouteraient à leur annonce : "Prématuré, jusqu’à 44 cm". Une mesure qui renvoie en vérité à la taille standard des vêtements pour les bébés prématurés et dont la présence sur des annonces de jouets s’explique, selon cet internaute. En effet, Vinted est avant tout un site de vente de vêtements, sur lequel il est obligatoire de remplir les informations liées à la taille, même quand il s’agit d’une annonce pour un objet.  

La mouvance QAnon à l'œuvre

Pour Tristan Mendes France, spécialiste de la désinformation, la rumeur est née avec le compte Quantum Leap, qui a tenu à alerter Vinted le 11 novembre sur la présence d’annonces suspectes sur son interface. Le 15 novembre, le compte ADNM, issu de la mouvance QAnon, donne de plus amples conseils à ceux qui se sont lancés "dans la recherche des réseaux de trafiquants d'enfants sur différentes plateformes" pour déceler ce trafic caché.   

Sur TikTok, on trouve aussi des vidéos alertant sur ce réseau actif sur Vinted
Sur TikTok, on trouve aussi des vidéos alertant sur ce réseau actif sur Vinted - DR

Repérer sur des sites d'e-commerce des signes là où il n’y en a pas : le phénomène n’est pas nouveau. Le site de commerce en ligne Wayfair connait bien la démarche, puisqu’il a été lui-même accusé en 2020 de permettre du trafic d’enfants. À l’époque, des internautes américains s’étaient alors mis en quête de traquer des pédocriminels sur le site après avoir repéré des annonces suspectes d’armoires sur la plateforme. Le "Wayfairgate" avait été tel qu’il avait conduit Wayfair à démentir publiquement ces allégations. En France, Vinted n’avait jusqu'ici pas réagi à la rumeur. 

Contactée par TF1info, l’entreprise indique être "au courant des annonces récemment signalées" et après examen, ne pas penser "qu’elles soient liées à une activité criminelle". "Nous continuons à examiner attentivement toute annonce qui nous serait signalée comme suspecte", ajoute Vinted, qui assure mener "une politique de tolérance zéro vis-à-vis des contenus ou comportements inappropriés". 

Plus largement, la théorie selon laquelle un vaste réseau pédocriminel mène ses activités sous les yeux de tous est directement inspirée de la mouvance américaine QAnon. En France, ces idées infusent dans la sphère complotiste, en particulier en ce moment avec la sortie en salles du film Sound of Freedom. Racontant les dessous d’un réseau pédocriminel mondial, cette fiction se voit aujourd’hui encensée par les adeptes de ces théories. 

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sur X : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.


Caroline QUEVRAIN

Tout
TF1 Info