Le mouvement de grève du mardi 18 octobre

SNCF : appels à la grève de la CGT-Cheminots et de Sud-Rail le mardi 18 octobre

par Maxence GEVIN
Publié le 13 octobre 2022 à 16h24
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

La CGT-Cheminots, premier syndicat représentatif à la SNCF, et Sud-Rail ont appelé à la grève le mardi 18 octobre.
Il s'agit du jour choisi par la CGT pour organiser une journée de grève nationale afin, notamment, de demander des hausses de salaires.
Sud-Rail propose aux autres syndicats de déclencher une grève reconductible.

La grogne gagne le secteur ferroviaire. La CGT-Cheminots a appelé à la grève le mardi 18 octobre. "Nous demandons aux syndicats d'organiser des assemblées générales de site le 18 et nous ne nous interdisons aucun scénario pour la conduite de l'action", a indiqué, ce jeudi à l'AFP, le secrétaire général du premier syndicat représentatif à la SNCF, Laurent Brun. "Les cheminots veulent agir à nouveau sur les salaires, dénoncer la répression et l'attaque contre le droit de grève", a ajouté l'organisation dans un communiqué.

La colère gronde, y compris dans nos métiers

Fédération des transports de la CGT

Même son de cloche du côté de Sud-Rail, qui appelle les cheminots à organiser des assemblées générales mardi pour décider de la suite du mouvement. Le syndicat réclame "une augmentation des salaires à la SNCF", s'oppose à la réquisition par le gouvernement des grévistes de TotalEnergies et Esso-ExxonMobil, et appelle à "l'élargissement de la mobilisation sur les salaires et le pouvoir d'achat". Le syndicat a lancé samedi un appel à la grève au Technicentre du Landy, en Seine-Saint-Denis, dès lundi 17 octobre. Les trains en partance de gare du Nord, notamment l'Eurostar, pourraient donc être affectés par ce mouvement. 

Dans la foulée, la fédération des transports de la CGT a, à son tour, embrayé en appelant ses adhérents à cesser le travail. "La colère gronde, y compris dans nos métiers", a prévenu le syndicat, qui représente entre autres les chauffeurs routiers. "Les salariés du transport routier de marchandises et, plus particulièrement, ceux qui concourent à transporter des matières dangereuses sont solidaires de la lutte en cours", a-t-il ajouté, en appelant ses militants "à gonfler les piquets de grève".

Lire aussi

Pour rappel, la CGT et plusieurs personnalités de gauche ont d'ores et déjà appelé à la grève à cette date. Le but est de manifester en faveur d'une hausse des salaires et de marquer l'opposition aux réquisitions dans le secteur de l'énergie, organisées par le gouvernement. Le 6 juillet dernier, la direction de la SNCF avait déjà octroyé une augmentation moyenne de 3,7% pour les petits salaires et 2,2% pour les cadres à l'issue d'une journée de grève qui avait perturbé les départs en vacances d'été. 

Sud Rail compte proposer aux autres syndicats de décréter une "grève reconductible" à partir de mardi. "On fera des assemblées générales le mardi 18 octobre un peu partout en France et on posera la question de la grève reconductible", a indiqué dimanche à l'AFP Fabien Villedieu, délégué syndical Sud-Rail.


Maxence GEVIN

Tout
TF1 Info