Transports : les présidents de régions veulent 100 milliards d'euros pour sauver le train

par Axel MENDY
Publié le 22 octobre 2022 à 18h13
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

15 présidents de région, à travers une tribune collective, veulent un plan de grande envergure pour le train
Avec un budget de 10 milliards d'euros par an pendant 10 ans, les élus souhaitent un "new deal ferroviaire".

"Nous devons provoquer le choc d’une offre ferroviaire". Une déclaration sans détour qui figure par la tribune de 15 présidents de régions françaises,  paru samedi 22 octobre 2022 dans le quotidien "Le Monde".  Carole Delga, Laurent Wauquiez, Christelle Morançais et leurs confrères de région militent pour un "new deal ferroviaire".

Leur appel dans les pages du "Monde" est inspiré par la crise sanitaire liée au Covid-19, qui a démontré "l’absolue nécessité d’anticiper pour ne pas subir".  Ainsi, les signataires de la tribune souhaiteraient un investissement d'environ 10 milliards d'euros, annuellement. Un budget, financé par les collectivités, l'Europe, l'État et la SNCF pendant dix ans.  De quoi remettre la France sur les rails européens : la tribune mentionne le projet d'investissement de 180 milliards d'euros de l'Italie et les 90 milliards de l'Allemagne. Parmi les possibilités de financement, un versement partiel des recettes dégagées par les concessions d'autoroutes au ferroviaire est mentionné.

"Matériel roulant vieillissant"

L'enveloppe des signataires se destinerait, entre autres, à la création de nouvelles lignes de TGV,  à la "relance des autoroutes ferroviaires de fret" ou encore à la rénovation des RER franciliens. "Le réseau français est un maillage de voies ferrées aujourd’hui obsolescentes, de matériel roulant vieillissant, un savoir-faire industriel encore reconnu dans le monde, mais aujourd’hui fortement concurrencé", avancent-ils.

Lire aussi

Un projet de rénovation de grande ampleur,  qui répondrait aussi à des considérations écologiques. "Le rail est une idée d’avenir par laquelle nous pouvons concilier les mobilités et l’environnement", défendent les 15 présidents de région.


Axel MENDY

Tout
TF1 Info