Travailleurs saisonniers en Corse : un pont aérien avec le Maroc pour sauver la saison

Thomas Guien
Publié le 8 octobre 2020 à 14h36
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

EMPLOI - Plus de 900 travailleurs agricoles marocains vont arriver en Corse à partir du vendredi 9 octobre. Objectif : sauver les récoltes de clémentines sur l'île, qui manque de main d'oeuvre cette année à cause de la crise du Covid-19.

Des travailleurs marocains à la rescousse des agriculteurs corses. Plus de 900 personnes vont arriver à partir du vendredi 9 octobre sur l'île de Beauté pour "sauver les récoltes" de clémentines, a fait savoir ce mercredi l'Office français de l'immigration et de l'intégration (OFII). Une opération complexe dans sa mise en œuvre, entre un calendrier serré et un protocole sanitaire exceptionnel.

"Les agriculteurs corses avaient peur de perdre leurs récoltes, il s'agit d'un impératif", a expliqué à l'AFP Didier Leschi, directeur de l'OFII. Ce dernier a expliqué que ces professionnels ont ainsi mis la main à la poche pour affréter cinq avions auprès de la compagnie Transavia. Le premier doit arriver ce vendredi à Bastia. Car le temps presse : la récolte débute la semaine prochaine en Corse, où 20 à 30.000 tonnes de clémentines sont produites chaque année. 

Lire aussi

Un test Covid-19 au départ et à l'arrivée

Problème : les délais sont très courts, avec au moins trois semaines pour récupérer les précieux fruits. D'où le besoin immédiat de main d'œuvre. Or, avec la pandémie du coronavirus et la fermeture des frontières extérieures de l'Union européenne, les travailleurs saisonniers n'ont pu venir en Corse et plus largement sur le continent. Ceux en provenance du Maghreb représentant une part essentielle des saisonniers étrangers en France. 

Pour éviter une année dramatique pour la récolte, l'OFII a mis en place un protocole négocié avec le Centre interministériel de crise (CIC), rattaché au Premier ministre, la préfecture de Haute-Corse ainsi que les autorités marocaines. Les règles sont strictes : "Tous ces travailleurs marocains seront testés au Covid-19 au départ et à l'arrivée, puis sept jours après leur arrivée", souligne Didier Leschi. Si certains d'entre eux doivent être placés en quarantaine, un hébergement touristique a été prévu. 


Thomas Guien

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info