Troisième dose de vaccin anti-Covid : "Il faut profiter de la vaccination contre la grippe"

ALG
Publié le 5 octobre 2021 à 19h14

Source : JT 20h Semaine

DEUX EN UN - Une semaine après que la Haute autorité de santé a confirmé que "la réalisation concomitante des vaccins" contre la grippe et le Covid-19 ne comporte aucun danger, l'infectiologue Benjamin Davido encourage les Français à opter pour cette solution.

Le vaccin contre le Covid dans un bras et celui contre la grippe dans l'autre. Après la confirmation, la semaine dernière par la Haute autorité de santé (HAS) que cette solution ne comporte aucun danger, des médecins encouragent les Français à opter pour ce "deux en un" afin d'être protéger efficacement contre chacune de ces épidémies.

C'est notamment le cas de Benjamin Davido, infectiologue à l'hôpital de Garches, qui s'est exprimé sur le sujet ce lundi alors que le rappel vaccinal contre le Covid est nécessaire pour 10 à 15 millions de Français et que, dans le même temps, les températures baissent dans l'hémisphère nord, favorisant les regroupements en intérieur susceptibles de relancer la circulation de ces deux virus.

"Il faut qu'il y ait le moins de formes sévères"

"Il faut profiter de la période de la vaccination contre la grippe qui va s'amorcer à la fin du mois d'octobre, pour que les 10 à 15 millions de Français de plus de 65 ans ou ayant des comorbidités fassent cette troisième dose contre le Covid-19", a ainsi expliqué  référent Covid-19 à l'hôpital Raymond-Poincaré de Garches sur franceinfo. Et de détailler : "Il faut qu'il y ait le moins de formes sévères qui nécessitent une hospitalisation. S'il n'y pas de surcharge à l'hôpital, il n'y aura pas de restriction et ce sera une bonne nouvelle."

"Concrètement, les deux injections peuvent être pratiquées le même jour", mais à deux endroits du corps distincts, avait précisé dans un communiqué la HAS le 27 septembre dernier. Et dans le cas contraire, il n'y a pas de délai à respecter entre les deux vaccinations, précise la HAS. Qualifiant cette recommandation de la HAS de "bonne nouvelle", le ministre de la Santé, Olivier Véran, avait précisé dans la foulée que "nous avons encore à la valider", indiquant qu'il préciserait les choses "dans les tout prochains jours".

Pour rappel, la campagne de vaccination contre la grippe débutera le 26 octobre. "Or la majeure partie des publics prioritaires ciblés (...) est également concernée par l'administration d'une dose de rappel", souligne la HAS. "J'ai commandé beaucoup plus de vaccin anti-grippal que l'année dernière", a assuré Olivier Véran, en indiquant que "10 millions de doses" seraient disponibles "dans les frigos des pharmacies au moment où la campagne vaccinale commencera, à la fin de la troisième semaine d'octobre".


ALG

Tout
TF1 Info