Prix des carburants : les VTC appelés à faire grève lundi et mardi

Julien Vattaire
Publié le 28 mars 2022 à 7h30, mis à jour le 28 mars 2022 à 7h35
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

38.000 chauffeurs de VTC sont appelés à faire grève ce lundi et mardi.
Des manifestations auront lieu dans six villes de France.
Des réponses à la hausse du carburant est l'une de leurs revendications.

Les chauffeurs VTC sont appelés à faire grève. À l'initiative de l'Intersyndicale nationale VTC (INV),  les 38.000 chauffeurs français sont invités à participer à une "mobilisation générale" ce lundi 28 mars et ce mardi 29 mars, dans six villes de France : Paris, Lyon, Marseille, Bordeaux, Toulouse et Nantes. Dans la capitale, ils mèneront une manifestation à deux endroits différents, place de Nation (XIe) lundi et place Vauban (VIIe) mardi. 

Cette grève est notamment un moyen pour eux de protester contre la hausse des prix du carburant qui les impacte au quotidien dans leurs trajets professionnels. Comme l'indique Le Parisien, les VTC ne bénéficieront pas des 400 millions d’euros du plan de résilience destiné aux transporteurs. En revanche, comme tous les Français, ils bénéficieront bien de la remise de 18 centimes par litre de carburant à partir du 1er avril. 

Les chauffeurs VTC non concernés par le plan de résilience

Lors de discussions, le gouvernement a refusé une demande de l'intersyndicale qui exigeait la mise en place d'une "aide spécifique", à l'instar d'un "chèque énergie de 200 euros progressif", en fonction de l’évolution des tarifs à la pompe,  a précisé Brahim Ben Ali, secrétaire général du syndicat. L’Intersyndicale nationale VTC (INV) avait également demandé la mise en place d'une taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE) flottante.

Lire aussi

"Il est temps de se mobiliser, de dire stop à cette uberisation constante qui touche tout le monde, qui précarise de plus en plus de chauffeurs", a expliqué également Brahim Ben Ali, secrétaire général du syndicat, dans une vidéo postée sur Facebook. "Le but simplement, c'est de parler de nous, de notre combat de faire le bilan de ce quinquennat, d'expliquer ce qu'il s'est passé et pourquoi il y a eu autant de mobilisation ces dernières années", a-t-il ajouté.


Julien Vattaire

Tout
TF1 Info