Verif'

Un avion de ligne a-t-il franchi le mur du son à cause de "vents anormaux" ?

Publié le 22 février 2024 à 18h41

Source : Sujet TF1 Info

Ce week-end, plusieurs avions de ligne ont circulé à des vitesses bien plus hautes que la normale.
Poussés par de forts courants d'altitude, trois d'entre eux auraient dépassé la vitesse du son, selon une vidéo.
Nous avons passé cette affirmation au crible.

La vidéo tremble, puis une secousse fait sursauter l'avion. Les passagers s'agrippent au siège devant eux, quand d'autres commencent à hurler. Les images de cette séquence tant redoutée par de nombreux voyageurs ont été largement diffusées sur les réseaux sociaux depuis ce mardi 20 février, récoltant plus de 17 millions de vues. D'après les internautes, elles montreraient le moment où un avion de ligne franchit le mur du son, poussé par des "vents anormaux dans le courant-jet de l'Atlantique". "Trois avions de passagers ont été poussés à des vitesses supersoniques de plus de 800 mph", s'étonne l'un d'eux. Une séquence virale, que nous avons voulu vérifier.

Cette publication affirme à tort qu'un avion de ligne aurait franchi le mur du son à cause d'un fort courant d'air, le 20 février 2024
Cette publication affirme à tort qu'un avion de ligne aurait franchi le mur du son à cause d'un fort courant d'air, le 20 février 2024 - Capture d'écran / X

Dans le message qui accompagne la vidéo, l'auteur cite le Daily Mail comme la source des images, sans toutefois préciser de lien. En faisant une recherche avancée sur Google, nous avons retrouvé un article du tabloïd britannique titré effectivement sur ces "vents violents dans le courant-jet de l'Atlantique". Publié le mardi 20 février, il semble être la source de cette information.

Une confusion trompeuse

Le tabloïd relève en effet que ce week-end, cinq vols commerciaux qui survolaient l'océan Atlantique ont été propulsés à des vitesses "anormales". En cause, le "jet stream", ce fort courant d'altitude. Comme nous vous l'expliquions dans cet article, cette sorte de ruban d'air en haute altitude provoque des vents dont la vitesse peut aller jusqu'à 300 km/h, influençant le trafic aérien. C'est ainsi qu'en novembre dernier, la tempête Ciarán avait boosté plusieurs avions à près de 1200 km/h. D'ordinaire, un avion qui circule au-dessus de ce même océan progresse à une vitesse comprise entre 800 et 900 km/h.

Or, cette fois-ci, au moins trois vols auraient atteint "des vitesses supérieures à 800 mph", écrit le Daily Mail, soit plus de 1287 km/h. De quoi effectivement passer juste au-dessus de la vitesse de propagation du son dans l'air, évaluée à 1234,8 km/h. 

Cela signifie-t-il pour autant que des avions commerciaux ont franchi le mur du son ? Pas du tout. En fait, les internautes ont confondu la "vitesse vraie" (TAS, pour True Airspeed) avec la "vitesse sol" (GS, pour ground speed). Si deux avions ont la même "vitesse vraie", leur allure par rapport au sol va dépendre des courants sur lesquels ils circulent. Ainsi, un avion circulant à 800 km/h de TAS peut atteindre une vitesse sol de 1287 km/h s'il est poussé par un vent favorable, comme pour les exemples des avions de ligne au-dessus de l'Atlantique, ou à une vitesse inférieure si les vents sont défavorables.

Dans le cas des avions commerciaux, c'est donc la vitesse par rapport au sol qui est élevée, et qui rétrécit le temps de parcours de l'avion, mais pas la vitesse de l'engin, qui reste égale. Or, dans le cadre des avions supersoniques, le cadran de l'engin doit afficher une vitesse supérieure à 1234 km/h pour que ces derniers franchissent le mur du son.

Une distinction relevée notamment par le météorologue Jeff Berardelli. Sur les réseaux sociaux, ce spécialiste du climat précise bien qu'aucun de ces vols n'a "franchi le mur du son". Interrogée par le DailyMail, une passagère à bord de l'un de ces avions a d'ailleurs relevé que si l'écran face à elle affichait une "durée de voyage très courte", elle n'a "rien senti de différent dans la cabine". 

Alors comment expliquer les images diffusées par les internautes, sur lesquelles c'est tout l'engin qui tremble ? Si la vidéo se trouve bien en toute fin de l'article du tabloïd britannique, la légende précise qu'il s'agit de "turbulences horribles dans un vol pour Moscou". En novembre 2023, un vol qui reliait Petropavlovsk-Kamtchatski à la capitale russe avait en effet subi de graves turbulences au moment du survol des montagnes de l'Oural, faisant au moins une blessée chez les passagers.

DÉCOUVREZ EN 3D - À quoi ressemblera le nouvel avion supersonique ?Source : JT 20h WE

En résumé, la vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux ne montre pas un avion de ligne franchissant le mur du son, mais un vol soumis à des turbulences au cours d'un trajet reliant deux villes russes en novembre dernier, bien loin de l'Atlantique. Par ailleurs, si de forts courants peuvent augmenter la vitesse à laquelle circulent les engins, ceux-ci n'accélèrent pas réellement. Aucun avion commercial n'a aujourd'hui la capacité de franchir le mur du son. Dans l'histoire aéronautique, le seul avion supersonique de transport à avoir été exploité fut le fameux Concorde.

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sur X : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.


Felicia SIDERIS

Tout
TF1 Info