Dans le Pas-de-Calais, un homme est mort foudroyé ce jeudi soir lors d'un entraînement en plein air.
Quels sont les conseils à suivre quand il y a orage ?
Éléments de réponse dans ce reportage du 13H de TF1.

Au mauvais endroit, au mauvais moment. Environ une centaine de personnes sont frappées par la foudre en moyenne chaque année en France, le plus souvent en juillet et août, les deux mois les plus orageux de l'année, qui coïncident aussi avec la période des activités de plein air. Un homme de 31 ans a été foudroyé et plusieurs autres légèrement blessés ce jeudi soir lors d'un entraînement de foot sur la pelouse du petit stade Gabriel-Péri de Courrières (Pas-de-Calais), près de Lens, suscitant une vive émotion dans la région.

Le drame s’est produit vers 20h00 à la suite d’un "épisode orageux brutal et soudain", a indiqué la préfecture du Pas-de-Calais. Un immense terrain dégagé où tout ce qui dépasse peut-être frappé par la foudre, c’est précisément le type d’endroit qu’il faut fuir en cas d’orages. En effet, l’éclair cherche le chemin le plus court entre le ciel et sol. Et comme les joueurs portaient des crampons en métal, le risque était encore plus élevé. "Il cherche aussi ce qui va le conduire le plus rapidement. Donc, tout ce qui est métallique va permettre d’accélérer ce retour vers le sol", explique Louis Bodin, le spécialiste météo de TF1, dans la vidéo.

Où doit-on s'abriter pour échapper à la foudre ?

Lorsqu’un orage éclate, il ne faut pas non plus se réfugier sous un arbre. S'il est touché par la foudre, vous risquez en effet d’être blessé. L'eau est le meilleur conducteur d’électricité. Si vous êtes en train de vous baigner, il faut impérativement en sortir ! Idem, si vous dormez sous une tente. Les piquets en fer risquent d'attirer la foudre. Enfin, si vous êtes chez vous, pensez à fermer toutes les fenêtres. Une partie de la décharge peut être portée par un courant d’air et traverser la maison. La voiture peut vous servir en revanche de refuge, car l’électricité va courir sur l’armature métallique, mais pas à l’intérieur.

On comptabilise un million d’impacts de foudre en moyenne par an en France pour 100 à 200 cas de personnes foudroyées au total. Le phénomène est donc rare. Cependant, il peut parfois être mortel. En effet, si la foudre tombe sur la tête et traverse le corps en passant par la cage thoracique, c’est la crise cardiaque. Par nature imprévisible, ce phénomène météorologique libère une décharge électrique correspondant à une tension de 100 millions de volts. "Tout ce qui est traversé est soit brûlé, soit désintégré. Malheureusement, c’est la même chose pour un corps humain", souligne Louis Bodin, dans la vidéo en tête de cet article. 


Matthieu DELACHARLERY | Reportage : Sylvie Pinatel et Zack Ajili

Tout
TF1 Info