Un rorqual retrouvé mort dans le Finistère, sans doute le même qui avait été sauvé la semaine dernière

Julien Vattaire avec AFP
Publié le 28 septembre 2022 à 7h04
JT Perso

Source : TF1 Info

Un rorqual s’est échoué mort ce mardi après-midi sur l’île Tristan.
Il pourrait bien s'agir du rorqual qui s'était échoué vivant le 19 septembre dernier à Ploéven.
Il avait été reconduit en mer dans la nuit du 20 septembre.

Une triste découverte. Mardi, en début d'après midi, la carcasse d’un rorqual commun d’une dizaine de mètres a été retrouvée échouée sur l'île de Tristan, en fond de baie de Douarnenez dans le Finistère. L'annonce a été faite par le parc naturel marin d'Iroise sur sa page Facebook. 

Lire aussi

Aux vues des premières constatations, l'animal retrouvé pourrait être bien être le même qui s'était échoué le 19 septembre, quelques kilomètres plus au Nord, à Ploéven. Il avait alors été remis à la mer. "On suppose que c'est celui-là. Il y a des éléments concordants : la taille, l'espèce, le lieu", a précisé le parc naturel marin d'Iroise à l'AFP. 

Deux autres rorquals s'étaient échoués à quelques jours d'intervalle dans le Finistère, sur l'île de Sein, le 2 septembre et sur une plage de Tréguennec, le 10 septembre. 

Les causes de la mort de l'animal bientôt déterminées

"La position de la carcasse sur cette île ne permettant pas de réaliser les opérations d’équarrissage sur place, des moyens nautiques sont actuellement mobilisés pour tenter de procéder au remorquage de l’animal vers une plage réunissant de meilleures conditions de prise en charge", a annoncé la préfecture du Finistère en début de soirée. Élus, pompiers et des bénévoles de l’ONG Sea Shepherd étaient sur place, selon Ouest-France.

Par la suite, le cétacé fera l'objet d'un examen pour s'assurer qu'il s'agissait bien du même animal qui avait fait parler de lui le 19 septembre dernier. Finalement, les agents de l'Office français de la biodiversité (OFB), dont ceux du parc marin, "réaliseront des prélèvements afin d'essayer de déterminer les causes de la mort", a précisé le parc.


Julien Vattaire avec AFP

Tout
TF1 Info