L'info passée au crible
Verif'

Une "école d'influenceurs" a-t-elle vraiment ouvert en France ?

Caroline Quevrain
Publié le 12 juillet 2022 à 16h37, mis à jour le 16 juillet 2022 à 10h03
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Une vidéo promotionnelle met en avant un cursus pour devenir influenceur et gagner 5000 euros par mois.
Le sérieux de cette école, dont la présence sur internet est quasi anecdotique, interroge.

Mise à jour du 16/07 : ajout du communiqué de l'école Ambaza.

"Devenir influenceur, ce n’est plus un rêve inatteignable." C’est dans une vidéo de moins d’une minute, où se succèdent des images de virées en mer et de luxe tapageur, que cette école a attiré le regard sur ses services. En 24 heures, la vidéo partagée sur Twitter a été vue plus de 2,8 millions de fois. Ambaza, ou la "première école pour influenceurs", propose à des jeunes de "changer leur vie" en les formant à ce nouveau métier, né tout droit des réseaux sociaux. "L’objectif pour chaque élève est d’obtenir 20.000 followers Instagram et de générer plus de 5000 euros par mois. La formation coûte 1200 euros mais elle sera totalement financée pour les 15 premiers candidats", assure la voix off.

Mais en réalité, celle qui se présente comme une école s’apparente surtout à une formation de 28 heures, dispensée en ligne. Sur son site, Ambaza détaille les conditions d’apprentissage : au total, "trois journées de formation au métier d’influenceur dans une classe de 15 élèves" et un "accès à la communauté et à la plateforme de monétisation Ambaza" sont proposés. Le programme est simple : "Définir votre stratégie, générer des followers organiques, monétiser votre audience". Et les démarches pour postuler sont un jeu d’enfant. Il s’agit de répondre à cinq questions et de laisser son nom, prénom et son numéro de téléphone en attendant l’appel d’un responsable. Pour un salarié pouvant se consacrer pleinement à sa carrière après le cursus, 50% des frais peuvent lui être offerts, d’après la simulation proposée par Ambaza.

80 élèves déjà acceptés, selon l'école

Mais plusieurs éléments font douter du professionnalisme de la formation et de la véracité de ce qu’elle avance. D’après la page de présentation, Ambaza a été créée en 2021 par des communicants. Elle indique avoir eu 80 élèves acceptés jusqu’à présent, dont 89% d’entre eux "formés avec succès", et 1% d’abandons seulement. Certains qui seraient passés par ce cursus témoignent de leur expérience sur la chaine YouTube de l’école. Mais on compte seulement quatre vidéos de ce type, toutes postées il y a moins d’un mois. Par exemple, Allouaia raconte que "la formation s’est super bien passée. (…) On était quatre, enfin je ne sais plus". Faisant le bilan, Amandine admet aussi ne compter aujourd’hui que 700 abonnés, loin des 20.000 promis.

Sur Youtube, quatre jeunes femmes décrites comme des anciennes élèves de l'école parlent de leur expérience - capture écran

Cette chaine YouTube récolte 32 abonnés, un faible nombre qui interroge, compte tenu des ambitions de l’école. Ailleurs sur les réseaux sociaux, sa présence est tout aussi faible. C’est simple, Ambaza ne compte aucune publication et seulement deux abonnés à son compte Instagram récemment créé. La création de sa page Facebook, suivie par une personne, remonte quant à elle au 23 juin dernier et le site internet parait tout aussi récent, avec des premiers articles de blogs apparus en mai 2022. Il semble aussi quelque peu amateur avec, par exemple, des liens ne fonctionnant pas toujours : celui de l'article "comment percer sur Instagram" renvoie à une page d’erreur 1200.

Les articles de blog, comme le tuto "comment avoir 10k sur Instagram en 7 étapes", sont tous écrits par un certain Martin Dubois. Or, d’après ce compte Twitter s’étant intéressé à l’école, ce Martin Dubois n’existe pas : sous cette identité, se cacherait un certain Nicolas Brzustowski, le directeur de la publication inscrit dans les mentions légales. Sur cette page, on apprend aussi que "le présent site Internet est édité par CONSUMEDIAS LIMITED, société à responsabilité limitée enregistrée à MALTE" et dont le PDG n’est autre que Nicolas Brzustowski, selon son compte LinkedIn. Nous avons sollicité l’école sur ces nombreuses zones d’ombre entourant son activité. Après un premier échange, elle n’était pas revenue vers nous dans l’immédiat mais a décidé de publier un communiqué le 14 juillet. 

"Le projet Ambaza a été lancé il y a 2 mois par Nicolas Brzustowski et Rémy Halgrain, et les premiers élèves formés l’ont été début mai : nous sommes donc très récents !", se justifie-t-elle en se défendant de toute arnaque. Elle évoque notamment son absence des réseaux sociaux, expliquant que "le développement de notre (sa) présence sociale était prévu pour cet été, juste avant la rentrée".

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sur Twitter : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.


Caroline Quevrain

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info