Une nouvelle carte d'identité "électronique" s'apprête à voir le jour en France

Léa LUCAS
Publié le 16 mars 2021 à 9h07, mis à jour le 16 mars 2021 à 15h07
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

DOCUMENT NATIONAL - La nouvelle carte d'identité numérique doit être déployée dans l'Oise ce mardi 16 mars. Puis, elle devrait être généralisée sur l'ensemble du territoire à partir du 2 août prochain.

La numérisation de notre vie quotidienne va s'immiscer dans nos porte-monnaie. Une nouvelle carte d'identité électronique va être expérimentée dans l’Oise à partir du mardi 16 mars. Objectif ? Harmoniser  les titres d’identité des 27 pays membres de l'Union Européenne dès cet été.

Dans une interview accordée au Parisien, la ministre chargée de la Citoyenneté Marlène Schiappa explique que ce nouveau document national, produit dans l'imprimerie nationale de Douai (Nord), prendra la forme d'une carte de crédit et sera dotée d'une puce infalsifiable. On pourra parler de "carte d’identité électronique", car elle contiendra des données biométriques comme les empreintes digitales et la photographie du visage en hologramme, déjà utilisées pour les passeports. 

Ces données seront stockées sur la puce et un QR code reprendra tous les éléments d'identité comme le nom, le sexe et encore le lieu de naissance. Ceux qui le souhaitent pourront transférer ces données vers une base extérieure. En revanche, "ceux qui ne veulent pas que leurs empreintes figurent dans la base centralisée pourront demander qu'elles en soient retirées au bout de 90 jours", a  précisé la ministre. 

Une durée de validité de dix ans, et non plus de quinze

L'ancienne carte restera valide jusqu’à sa date de péremption. “Après cette date, on peut demander la nouvelle carte”, qui restera "gratuite et facultative", avec une durée de validité ramenée à dix ans au lieu de quinze afin que les composants restent en phase avec les évolutions numériques, a indiqué la ministre. “Elle permettra de voyager dans le cadre de l’Union européenne sans passeport. Et grâce à sa puce, son renouvellement en cas de perte ou vol sera simplifié”, a-t-elle ajouté.

Marlène Schiappa précise enfin que cette nouvelle carte "ne sera pas scannée la plupart du temps, sauf par les administrations en cas de soupçon d’usurpation d’identité". À ce titre, elle rappelle que "30.000 personnes se font usurper leur identité" chaque année. L’arrivée de cette nouvelle carte devrait ainsi réduire les "atteintes psychologiques pour ceux qui en sont victimes" et renforcer "la protection de l'identité de chacun et de sa sécurité" 

Deux départements supplémentaires l'adopteront dès le 29 mars (Seine-Maritime et la Réunion). Puis, du 17 mai au 2 août, elle sera généralisée aux Hauts-de-France, à la Normandie, aux Outre-mer, à l'Ile-de-France, à la Bretagne, aux Pays de la Loire, à la Bourgogne-Franche-Comté, la Nouvelle-Aquitaine, la région Centre - Val de Loire. Et enfin, cette carte numérique devrait être diffusée sur l'ensemble du territoire à partir du 2 août 2021.


Léa LUCAS

Tout
TF1 Info