Vacances : l'heure des grands départs

Vacances d’été : petit guide de survie pour emporter son smartphone à la plage

Matthieu DELACHARLERY
Publié le 10 juillet 2022 à 12h30, mis à jour le 10 juillet 2022 à 12h37
JT Perso

Source : JT 20h WE

Soleil, grains de sables, eau de mer, sans parler des éventuels vols : la plage est un environnement particulièrement hostile pour nos smartphones.
Pour éviter une catastrophe, il vaut mieux prendre quelques précautions.
Voici quelques conseils pour l’emporter avec soi en toute sécurité.

Pour nos smartphones, l’été est la pire saison de l’année, celle de tous les dangers. Car si pour certains, les vacances sont l’occasion de déconnecter, pour d’autres, le cordon est plus difficile à couper, même pour un bain de mer. En l'espace d'une décennie, nos téléphones sont devenus la télécommande de nos vies, que ce soit pour s’informer, communiquer ou bien s’amuser à des jeux. Un seul coup d’œil autour de soi suffit à le constater. Sauf qu’entre le soleil, les grains de sable et l’eau de mer, sans parler des éventuels vols, une catastrophe peut vite arriver. Petite guide de survie pour que votre smartphone passe lui aussi un bel été.

Lire aussi

Évitez le coup de chaud

Qu’on se le dise, un smartphone ne bronze pas ! En cas d’exposition prolongée au soleil, il risque un coup de chaud pouvant entraîner des dommages irréversibles. Lors des fortes chaleurs, nos téléphones portables commencent à tirer la langue. En effet, la température interne de l’appareil grimpe rapidement, notamment si vous consultez des vidéos ou que vous utilisez des applications gourmandes en ressources, comme les jeux vidéo. Pour les iPhone, par exemple, la température ne doit pas dépasser 35°C pour ne pas risquer d’endommager les composants.

Taches noires sur l'écran, commandes qui répondent moins bien ou encore bugs à répétition sont généralement les premiers symptômes d’un "coup de chaud". Si les dégâts sur l'écran sont visibles dès le premier coup d’œil, ceux sur les composants sont en revanche plus difficiles à déceler. Ils sont pourtant bien réels et la chaleur est fortement déconseillée pour le processeur, l'antenne et les circuits imprimés. La batterie est également l'une des parties d'un téléphone mobile qui souffre tout particulièrement. Au-delà de 30 degrés, le lithium-ion à l'intérieur se dégrade progressivement et de manière irréversible.

Lorsque vous ne l'utilisez pas, il est donc vivement recommandé de toujours retourner votre appareil pour que l'écran reste à l'abri des rayons du soleil. Veillez, en outre, à ce que l’appareil ne soit pas en contact avec une surface qui a tendance à chauffer. Dans l’idéal, glissez-le dans un sac à l'ombre sous le parasol. Par ailleurs, si vous utilisez une batterie externe, pensez à la débrancher, car elle a pour effet d'augmenter la température interne de l'appareil. 

Gare aux grains de sable

Une envie soudaine de prendre en photo ses doigts de pied en éventail sur la plage pour l'envoyer à ses collègues coincés au bureau, et c’est le drame ! Le sable est aussi l’ennemi du smartphone. Il s'infiltre partout, notamment dans les ports de connectivités, et peut endommager les composants. Sans parler, évidemment, des rayures sur l’écran. N’hésitez à pas à investir dans une pochette de protection ou a minima dans un film de protection de manière à prévenir tout dégât sur l'appareil.

En cas d’accident, le premier réflexe est de couper toute alimentation électrique. On ne sait jamais comment les grains de sable pourraient interagir avec les composants à l'intérieur. Idéalement, munissez-vous d’une pompe à air comprimé et procédez par petites pressions répétées. Inclinez le téléphone vers le bas en le secouant légèrement. Une fois chez vous, par précaution, prenez votre aspirateur avec l’embout le plus fin et collez-le sur les ports de connectivité de l'appareil. Avec un peu de chance, cela devrait enlever les grains restant à l'intérieur.

Attention à l'eau de mer

Il vous échappe des mains et… plouf !! Si la plupart des smartphones de dernière génération sont aujourd’hui en partie étanches, ce n’est pas le cas pour l’eau de mer. Chaque modèle possède son propre indice de protection (IP). La norme IP67 a longtemps fait référence. Elle garantit que l’appareil peut être immergé à une profondeur de 1 mètres pendant 30 minutes. La norme IP68, plus récente, atteste, elle, d’une résistance dans deux mètres d’eau pendant une heure.

Le hic, c’est que ces certifications offrent une sécurité supplémentaire en cas d’immersion dans une eau claire. L'eau de mer risque, en effet, d’oxyder les composants qui se trouvent à l’intérieur. Afin d’éviter que votre téléphone ne prenne l’eau, utilisez une pochette ou une coque "waterproof". Certaines sont totalement hermétiques et vous offrent même la possibilité d’utiliser votre téléphone sous l’eau. Il faut compter entre 10 et 50 euros.

En cas d’accident, retirez la coque, si besoin, puis, séchez l'appareil, à l'aide d'une serviette absorbante, en veillant à tenir le téléphone à la verticale afin que le liquide coule vers le bas. Même si l’appareil peut vous sembler sec en apparence, il y a toujours de l'eau à l'intérieur. La solution idéale est d'enfermer le téléphone dans une boîte hermétique, de type Tupperware, avec des sachets anti-humidité. 

Si vous n'en avez pas, plongez l'appareil dans du riz (non cuit), qui fera justement office de déshumidificateur. Au préalable, pensez à envelopper l'appareil dans du papier absorbant, cela accélérera le processus. Et surtout, cela évitera que des grains de riz ne viennent se nicher dans les ports de l’appareil. Dans les deux cas, il faudra laisser votre téléphone "tranquille" pendant 24 heures au minimum, voire 48 heures et même 72 heures, dans l'idéal. Et croiser les doigts. 

Méfiez-vous des chapardeurs

La plage est un des lieux les plus prisés des voleurs, et forcément, les smartphones faisant partie des objets les plus onéreux qu’on trimballe avec soi, ils sont particulièrement convoités par ces derniers. Pour éviter les vols, ne laissez pas vos affaires sans surveillance. Certaines plages proposent aux vacanciers des casiers antivols alors que d’autres renforcent la surveillance de la plage. 

Autre solution, vous pouvez investir dans une "valut de plage", une boîte hermétique en forme de vis qui permet de ranger vos petits effets personnels. Il suffit ensuite de l’enfoncer dans le sable et de la cacher sous votre serviette. Par précaution, pensez à télécharger une application qui offre la possibilité de bloquer et de localiser votre smartphone en cas de perte ou de vol. Après tout, on ne sait jamais.


Matthieu DELACHARLERY

Tout
TF1 Info