LE WE 20H

Vélos cargos : bientôt fabriqués à 100% en France ?

Léa Tintillier | Reportage TF1 : Pierre Corrieu, Vincent Lamhaut, Sophie Hernandez
Publié le 27 novembre 2022 à 17h10
JT Perso

Source : TF1 Info

Depuis deux ans, le marché du vélo cargo explose en France.
Revendeurs et fabricants hexagonaux l’ont bien compris.
Des entreprises espèrent le produire intégralement en France d'ici à quelques années.

Il en existe pour tous les goûts et tous les usages. Un siège à l’arrière pour vos enfants, une caisse à l’avant pour transporter vos courses… Les vélos cargos envahissent les pistes cyclables et les revendeurs s’en frottent les mains. L’un des moins chers du marché coûte tout de même 2800 euros, constate un client de Decathlon, qui souhaite en offrir un à son fils. "Actuellement, mes enfants se déplacent avec deux vélos à Paris. Sur chaque vélo, il y a un porte-bébé. Ça offre une solution quand on a besoin de balader deux enfants en même temps avec un seul parent disponible", estime ce futur client dans le reportage de TF1 en tête de cet article. 

L’enseigne française, visitée par notre équipe, en est persuadée : ces vélos remplaceront petit à petit les voitures pour nos déplacements en ville. "En 2021, le marché du cargo en France a fait +354%. On est certainement au début de la courbe exponentielle mais c’est un marché qui est en train d’exploser", affirme ainsi Benjamin Poullet, chef de produit à Decathlon. 

Une chaîne de production française

Face à cette forte demande, c’est toute une filière qui s’organise. Avec un objectif : fabriquer ces vélos cargos en France. L’entreprise Addbike, à Villeurbanne, près de Lyon, vient justement de franchir une étape. "Il y a quelques mois, on était dans un atelier, c’était vraiment de l’artisanat", explique Renaud Colin, son fondateur, "aujourd’hui, on est passés au stade préindustriel, qui nous permet d’intensifier et d’augmenter les cadences"

Ici, cinq marques utilisent la même usine. À plusieurs, ils espèrent créer une chaîne de production française. "L’exemple parfait, c’est la pédale. Là, l’idée, c’est de nous rassembler et de demander à des sous-traitants de faire des pédales avec des caractéristiques communes. On va pouvoir arriver à des fabrications françaises à des coûts acceptables pour le consommateur. Mais ça, c’est du temps", poursuit Renaud Colin. 

Des pièces parfois 20% moins chères qu’en Asie

Concurrencer les pays asiatiques sur des vélos premier prix est une mission impossible. Mais avec des vélos à forte valeur ajoutée comme les cargos, le fondateur de l’entreprise Douze cycles, à Longvic, près de Dijon, sait qu’il a une carte à jouer. "Ce modèle-ci est un prototype qui va sortir en 2023 et qui est majoritairement produit en France", nous montre fièrement Thomas Coulbeaut. 

Lire aussi

Ce vélo peut vous servir à transporter vos enfants, mais aussi des outils ou encore d’imposants colis. Concrètement, le cadre, le plancher, les roues, la béquille et le moteur seront fabriqués à quelques kilomètres d’ici. 60% du vélo sera français. Et surprise : ça ne coûte pas plus cher. Plus simple à fabriquer, réalisé en une seule pièce, "le cadre du vélo est à peu près à 20% moins cher qu’en Asie", nous explique Thomas Coulbeaut. En le fabriquant en France, cette entreprise sera également moins soumise aux problèmes récurrents de transport avec l’Asie. 


Léa Tintillier | Reportage TF1 : Pierre Corrieu, Vincent Lamhaut, Sophie Hernandez

Tout
TF1 Info