Vers la fin du permis de conduire à vie ? Les associations d'automobilistes lancent des pétitions pour dire "non"

par Y.R.
Publié le 19 février 2024 à 13h08

Source : JT 20h Semaine

Un projet de loi européen, soumis au vote fin février, prévoit de rendre une visite médicale obligatoire tous les 15 ans pour conserver son permis de conduire.
Une disposition qui irrite les associations d'automobilistes, vent debout contre ce qu'elles perçoivent comme la fin programmée du permis à vie.
Des pétitions prolifèrent pour rejeter cette directive.

Vers la fin prochaine du permis à vie ? Un projet de loi européen, porté par la députée écologiste, Karima Delli, prévoit de mettre en place une visite médicale obligatoire tous les 15 ans afin de conserver le droit de conduire dans les catégories A et B. L'objectif du texte : diviser par deux le nombre de morts en Europe d'ici 2030, qui s'élève actuellement à 20.000 par an, et tendre vers le zéro victime de la route en 2050. Adoptée en décembre 2023 par la commission des Transports et du Tourisme (TRAN) du Parlement européen, la proposition de loi sera mise au vote à Bruxelles, les 27 et 28 février prochains. 

Si le texte est plébiscité, la nouvelle directive - qui remplacerait celle de 1986 - devra être retranscrite dans les plus brefs délais par chaque État membre. Y compris la France. De quoi irriter les associations d'automobilistes. 

"Touche pas à mon permis"

Celles-ci sont vigoureusement opposées à la visite médicale, qui a pour but de démontrer l'aptitude du conducteur à prendre le volant en testant sa vue, son ouïe ou encore ses réflexes. S'il satisfait à ces examens, un certificat médical lui sera remis, qu'il faudra conserver en cas de contrôle des forces de l'ordre. "La revalidation tous les 15 ans est une disposition qui serait inutile, discriminatoire, coûteuse (...) pouvant priver, arbitrairement, un citoyen de son permis de conduire", déplore vivement la Ligue de défense des conducteurs, dans une pétition - déjà signée plus de 400.000 fois - adressée au président Emmanuel Macron.

"L'idée, aussi inacceptable que malvenue", peste 40 millions d'automobilistes, qui a aussi mis en ligne une pétition "Touche pas à mon permis". "Trouveriez-vous normal que votre permis de conduire puisse soudainement être remis en cause, sans avoir commis d'infraction en ce sens, quels que soient votre âge et vos types de déplacements, et quels que soient vos antécédents en matière de conduite ? Et pourtant, c'est ce qui pourrait bientôt vous arriver", lance la première association nationale de défense des automobilistes. "Cette loi du Parlement européen, présentée comme inoffensive pour le moment, représente donc un 'pied dans la porte' pour arriver, à terme, à la fin du permis de conduire valable à vie."

Selon Pierre Chasseray, délégué général de 40 millions d'automobilistes, l'instauration d'une visite médicale n'apporterait aucun gain en termes de sécurité routière. "On sait très bien qu'à l'échelle internationale, dans tous les pays où on a instauré un contrôle médical, il n'y a eu aucune amélioration significative de la sécurité routière", assure-t-il sur Europe 1, alors que des bilans de santé existent déjà dans plusieurs États membres, comme en Italie, en Espagne, aux Pays-Bas ou encore au Portugal. "Les seniors sont les moins impliqués dans les accidents mortels. Ils sont même les moins responsables des accidents."


Y.R.

Tout
TF1 Info