VIDÉO - 11-Novembre : Emmanuel Macron salue la mémoire d'Hubert Germain, dernier "chevalier de la liberté"

Aurélie Loek
Publié le 11 novembre 2021 à 13h07
JT Perso

Source : TF1 Info

DISCOURS - Lors de la cérémonie de l'Armistice du 11-novembre 1918 au pied de l'Arc de Triomphe, le chef de l'État a rendu hommage à Hubert Germain, mort le 12 octobre dernier, mais aussi à l'ensemble des Compagnons de la Libération.

Placé à l'endroit où le général de Gaulle avait lui-même prononcé son discours lors de la cérémonie du 11-novembre en 1945, Emmanuel Macron a honoré la mémoire d'Hubert Germain et de l'ensemble des Compagnons de la Libération. "Françaises, Français, serions-nous là ? Serions-nous là, sans Hubert Germain ?", a ainsi interpellé le chef de l'État en début de son discours. 

Évoquant le nom d'autres hommes et femmes qui ont répondu à l'appel du Général de Gaulle et qui ont combattu à ses côtés, le président de la République a assuré que l'ordre des Compagnons perdurerait, malgré la disparition de tous ses membres.

L'Ordre des Compagnons, placé sous la protection du président de la République

Répétant en anaphore "serions-nous là...", pour évoquer les combats pour la libération menés par Philippe Leclerc, René Cassin, Romain Gary ou encore André Malraux, Emmanuel Macron a profité de cet hommage au dernier compagnon de la libération qu'était Hubert Germain pour rendre hommage à l'ensemble des 1038 "chevaliers de la liberté".

Retraçant leur parcours, de l'appel du Général de Gaulle jusqu'à la libération de la France, le président de la République a assuré que s'ils n'étaient plus, leur mémoire et l'ordre des Compagnons allaient perdurer. Les 18 unités combattantes de ces soldats porteront toujours l'emblème des compagnons et leurs villes orneront encore leurs blasons.

Surtout, le chef de l'État a annoncé que l’Ordre des Compagnons serait désormais placé sous la protection du président de la République. Selon des sources proches de l'entourage, cet Ordre gérera notamment le musée des Invalides. "Pour la liberté de tous, il fera des Compagnons de la liberté une source éternelle d'inspiration pour tous les enfants de France", a promis le président.

Lire aussi

Finissant son discours sur sa vision de la France, qui "s'est construite sur ses terres par une histoire, une langue, un État, par une volonté", Emmanuel Macron a assuré : "La France est liberté, la France est transmission". Pour le chef de l'État, la mémoire des compagnons et de ce qu'ils ont accompli ont fait la France et devront inspirer les générations futures. "Leurs braises ardentes sont dans nos mains. Et quand viendra le jour, quand sonnera l'heure, nous saurons les raviver", a déclaré le président. 


Aurélie Loek

Tout
TF1 Info