Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

2020 : l'année qui a changé leur vie

Publié le 2 janvier 2021 à 20h29, mis à jour le 3 janvier 2021 à 0h27
JT Perso

Source : JT 20h WE

L'essentiel

Si pour beaucoup, l'année 2020 ne restera qu'un mauvais souvenir, d'autres en revanche ont réussi à en tirer du positif. Nos équipes sont allées à la rencontre de ceux que la crise à inspirer.

Souvent, en 2020, nos caméras ont filmé des quotidiens difficiles, des situations qui pouvaient paraître sans espoir, mais pas toujours. Dans la ferme de Pierre, producteur de Neufchâtel, la fabrication a repris. Nous l'avions filmé en avril dernier. Les marchés fermés, il ne pouvait plus vendre ses fromages et jetait son lait. Dès le lendemain du reportage, il a reçu des centaines d'appels. Pierre n'était plus seul face à la crise, et ça lui a donné de la force.

Lorsque nous avons rencontré Mohamed Abdi en mars, lui et ses amis faisaient les courses des personnes isolées de leur quartier de Seine-Saint-Denis. Huit mois plus tard, finis les simples plateaux-repas. Ils ont monté une vraie association de quartier, le "7 Dreams" et ouvrent des parcs d'attractions éphémères. Ils ont su tirer du positif de cette drôle d'année. C'est le cas également de Tiana, créatrice. Elle s'est mise à coudre des masques. Léa et Andrès se sont aussi improvisé livreur pour garder leur petit café ouvert. L'entreprise de Grégory quant à lui était en redressement judiciaire avant le confinement, mais dès avril, ses employés ont dû fabriquer des vélos à tour de bras.