Le 20h

À la campagne, le vétérinaire devient une espèce en voie de disparition

Publié le 28 janvier 2021 à 20h26
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Les vétérinaires ne sont plus que 4 000 en zone rurale. Le métier est passionnant, mais très exigeant. Comment expliquer cette pénurie ? Y aurait-il un problème de vocation ?

Vacciner une dizaine de bêtes, prélever du sang à 120 vaches et donner naissance à des veaux, le tout en courant de ferme en ferme... De moins en moins de vétérinaires sont prêts à faire de ces journées marathon leur quotidien. Et le nombre d'animaux, dont certains s'occupent chaque année, augmente. C'est notamment le cas pour Alice de Besombes, vétérinaire à Saint-Geniez-d'Olt et d'Aubrac.

Pour travailler, un éleveur doit absolument avoir un vétérinaire qu'il peut appeler en cas de problème, sept jours sur sept et 24 heures sur 24. Et à la campagne, il y a toujours une urgence à gérer. Ainsi, chaque minute est cruciale. Dans certaines zones rurales, le vétérinaire devient une espèce en voie de disparition. En cinq ans, le nombre de professionnels exerçant à la campagne a baissé d'au moins 10% dans 34 départements français.

Dans la plus ancienne école de vétérinaires de France, 160 étudiants sont diplômés chaque année, mais seulement un sur cinq se spécialise dans le milieu rural. Pour tenter d'augmenter cette statistique, l'école multiplie les ateliers pratiques avec un objectif clair, faire venir la campagne à la ville, qu'importe si la vache est en plastique. Les écoles ont aussi décidé de revoir leur processus de recrutement. À partir de l'année prochaine, certaines places seront ouvertes dès la sortie du lycée.


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info