À Mulhouse, les praticiens de SOS Médecins ont décidé d'exercer leur droit de retrait après l'agression d'un des leurs.
Ils ont suspendu les consultations à domicile jusqu'à lundi 29 août.
Le médecin blessé, choqué, témoigne.

Ce dimanche matin, Mathieu était de retour dans son cabinet, malgré le choc de son agression lors d'une consultation à domicile. Samedi 27 août, vers 14 heures, il se rend dans un quartier de Mulhouse. Une patiente se plaint de douleurs à la cheville. Il met plusieurs minutes avant de trouver le bon appartement et cela énerve le compagnon de la jeune femme. Il insulte le médecin, le menace avec un fusil à billes. Sur le coup, Mathieu pense que l'arme est réelle.

Le tir laisse deux marques légères sur sa cuisse, mais le traumatisme est lourd à porter. En réaction, les visites à domicile de SOS Médecins sont annulées jusqu'à lundi matin. Un couple voulait une consultation en urgence samedi soir pour son bébé. Il a dû attendre l'ouverture de la permanence le lendemain matin.

La structure médicale veut marquer le coup pour montrer son incompréhension face à un tel acte. Ces derniers mois, des praticiens ne comptent plus leurs heures pour permettre à chacun l'accès aux soins. L'agresseur âgé d'une trentaine d'années est déjà connu des services de police. Il sera jugé ce lundi en comparution immédiate.


TF1 | Reportage I. Blonz, J. Pasquier

Tout
TF1 Info