LE WE 20H

Alpes-de-Haute-Provence : un impressionnant exercice militaire surprend les vacanciers

V. Fauroux - Reportage vidéo : Esther Lefebvre et J. Clouzeau
Publié le 15 mai 2022 à 21h54, mis à jour le 16 mai 2022 à 10h46
JT Perso

Source : JT 20h WE

Les forces armées françaises ont organisé un exercice militaire d'ampleur au bord du lac du Verdon.
Une opération inédite au beau milieu des vacanciers.

Un blindé frôlant des serviettes de plage, au bord d'un lac provençal, c'est la drôle d'image à laquelle ont assisté des vacanciers lors d'un entrainement militaire organisé volontairement en zone civile. "On était juste venus pour faire du pédalo et découvrir un peu les gorges du Verdon et on a découvert cet exercice militaire ; c'est quand même très impressionnant", raconte l'un d'eux dans la vidéo du 20H de TF1 en tête de cet article. Tandis que deux adolescentes s'en amusent : "C'était quand même rigolo, on s'est dit : 'on dirait qu'on va sur le front avec des militaires". 

1500 militaires et des blindés

Les habitants de la région étaient prévenus, les vacanciers pas toujours. À l'image de deux touristes américains qui se sont aventurés en voiture et ont préféré rebrousser chemin. "On ne sait pas s'ils font des exercices ou bien... Enfin, ça a l'air d'être des exercices", lâche la passagère. Un exercice d'une ampleur rare avec environ 1500 militaires et des blindés. Leur terrain de jeu : des dizaines d'hectares et de communes où la circulation n'est pas coupée. Avec des civils qu'il faut éviter et qui peuvent ralentir les manœuvres, comme dans les conflits actuels. "Cela nous permet de nous entrainer au plus réel", souligne le maréchal des logis Livio.

S'entrainer à combattre un autre État à armes égales, c'est une priorité de l'armée française depuis deux ans. Dans cet exercice, les ponts sont censés être détruits, or il faut avancer coûte que coûte. Le sergent Antoine et ses hommes ouvrent la voie à toutes les unités dans le plus grand sérieux. "On est là pour s'entrainer, mais on sait que les conflits sont réels. On voit ce qui se passe avec l'Ukraine en ce moment, donc on sait qu'à tout moment, on peut être déclenché", avance-t-il. Cet exercice est aussi l'occasion de tester des manœuvres grandeur nature. À bord de ponts flottants, assemblés en quelques heures, des centaines de blindés franchissent le lac sous la protection de mortier. 

Lire aussi

Les tirs sont simulés ou à blanc, mais l'entrainement est essentiel pour l'armée française. "Pour qu'elle puisse utiliser ses armes modernes, qui sont des armes qui ont une certaine portée, vous ne pouvez plus le faire dans un champ, on n'est pas en 1914. Donc aujourd'hui on entraine une armée moderne sur des grands volumes, des grands espaces", explique le général de brigade Paul Sanzey, commandant de la 27ᵉ brigade d'infanterie de montagne. Lors de cet exercice, aucun combat en zone urbaine n'est prévu, mais ce type d'entrainement parmi les civils, encore rare aujourd'hui, est amené à se multiplier. 


V. Fauroux - Reportage vidéo : Esther Lefebvre et J. Clouzeau

Tout
TF1 Info