Animaux de compagnie

Abandons d’animaux : une nouvelle obligation pour les futurs maîtres

La rédaction de TF1info | Reportage Tiphaine Leproux, Florence Couturon
Publié le 3 octobre 2022 à 14h19
JT Perso

Source : JT 20h WE

Les refuges tirent la sonnette d'alarme : le nombre d'abandons d'animaux de compagnie est en forte hausse.
Mais depuis ce week-end, une nouvelle règle destinée à éviter les achats coup de tête s'impose aux futurs maîtres de chiens ou de chats.

Dans les Hauts-de-Seine, le couple que montre le reportage de TF1 ci-dessus est venu recueillir une chatte d'un an, retrouvée dans la rue il y a quelques mois et prise en charge par une association. En ce moment, les adoptants comme eux sont rares, beaucoup trop, comparé au nombre de propriétaires qui abandonnent leur animal."C'est exponentiel, ça a presque doublé. D'habitude, on reçoit quatre à cinq demandes par semaine d'abandon. Là, on est plus à 10, 12 actuellement", témoigne Virginie Hégo, présidente de l'association The Pattoune's Gang.

À la SPA, les refuges sont presque saturés. Rien que cet été, 17.000 chiens et chats ont été abandonnés. D'après les associations, de nombreuses personnes n'auraient pas anticipé le coût que représente l'entretien d'un animal, encore plus depuis la hausse des prix dans le secteur, +9 % en un an pour la nourriture par exemple.

Un délai de réflexion de sept jours pour les adoptants

Le gérant d'une animalerie des Yvelines où se rend ensuite TF1 reçoit régulièrement des appels de propriétaires qui ont adopté des hamsters, des lapins pendant les confinements, et qui souhaitent désormais s'en débarrasser. "On leur explique que cela ne se fait pas comme ça. [...] C'est un engagement", explique Jean-Baptiste Dallongeville, responsable de l'animalerie et confronté à de nombreux appels depuis la fin des confinements.

C'est pour lutter contre ces adoptions impulsives qu'une nouvelle disposition est entrée en vigueur ce samedi 1er octobre. Elle impose aux futurs maîtres la signature d'un certificat d'engagement et de connaissance à l'adoption, celui-ci donnant un délai de réflexion de sept jours aux adoptants d'animaux de compagnies.

Certificat d'engagement et de connaissance fourni par le Syndicat national des professions du chien et du chat. - Capture d'écran/SNPCC
Lire aussi

Le document à signer rappelle également que l'abandon d'un animal est passible de lourdes sanctions : les coupables risquent jusqu'à trois ans de prison et 45.000 euros d'amende. Des sanctions qui pourraient s'aggraver dans le futur, le ministère de l'Agriculture a annoncé "qu'un décret à venir" détaillera les sanctions applicables en cas de non-respect du certificat.


La rédaction de TF1info | Reportage Tiphaine Leproux, Florence Couturon

Tout
TF1 Info