Le WE

Araignées de mer en surnombre : les moules en danger

Publié le 23 septembre 2022 à 20h36, mis à jour le 24 septembre 2022 à 0h41
JT Perso

Source : JT 20h WE

En Normandie, l'araignée de mer se vend à prix d'or dans les restaurants.
Mais elle est aussi devenue la bête noire des conchyliculteurs.
Ces dernières années, l'espèce a proliféré et s'attaque désormais aux moules de bouchot.

Vu du ciel, c'est le calme plat. Mais sous l'eau, les araignées de mer font la guerre aux moules de bouchot. Ces crabes géants dévorent le travail des producteurs. David Dubosco, mytiliculteur, a perdu 150 tonnes de moules cette année 2022. Depuis quelques années, la mer se réchauffe et les araignées de mer en profitent pour occuper les exploitations plus longtemps. Dans cette autre production, on sait déjà que la saison sera plus courte.

Dans la famille Mahe, Anthony fait partie de la troisième génération de mytiliculteurs. Il a déjà perdu la moitié de sa production et n'avait jamais connu cela. La préfecture s'est engagée à prendre des mesures d'effarouchement contre les araignées de mer. Une décision insuffisante pour les producteurs de moules de bouchot.

La production sera plus faible cette année 2022. Le nombre de moules importées d'autres pays va inévitablement augmenter. Ce qui déplaît aux consommateurs. Toute la filière normande des moules de bouchot attend désormais des mesures concrètes pour lutter contre la prolifération des araignées de mer qui s'intensifie depuis six ans.

TF1 | Reportage G. Thorel, A. Lebranchu


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info