Fausse livraison, demande de renouvellement de carte vitale : enquête sur ces "SMS fantômes"

par Léa TINTILLIER | Reportage TF1 François-Xavier Ménage, Olivier Cresta
Publié le 30 décembre 2022 à 21h54, mis à jour le 28 juin 2023 à 16h26

Source : JT 20h WE

Vous avez sans doute déjà reçu des SMS ou des appels vous disant qu'une livraison est en cours, ou qu'il faut renouveler votre carte vitale.
Les malfaiteurs multiplient les ruses, au point de se faire passer parfois pour l'un de vos proches.
Comment se protéger de ces escrocs ?

Vous avez peut-être déjà reçu ce type de SMS, soi-disant de votre banque : "C’est urgent. Prière de rappeler tout de suite avec le numéro ci-dessous". En général, ces arnaques souvent bien huilées jouent sur le sentiment d’alerte. Le message est la plupart du temps envoyé en fin de journée ou la veille d’un départ en vacances. Tout ceci est fait exprès pour mieux vous piéger. 

Kelly, fabricante de bijoux près de Lyon, en a été victime. Elle faisait des photos chez elle avec son assistante pour mettre en ligne ses nouvelles créations. En début de soirée, un message signé de son mari arrive sur son téléphone portable pour renouveler sa carte vitale. "Évidemment, quand je reçois des SMS avec des liens, jamais je ne clique dessus, je ne suis pas bête, je sais que ce sont des arnaques. Par contre, là, ça venait de mon mari. Mon mari n’a jamais envoyé ce SMS, il n’avait même pas de trace sur son téléphone que ce SMS était venu jusqu’à moi", affirme Kelly.  

Les usurpateurs ont réussi à détourner le numéro de son époux. Kelly, elle, a renseigné des documents bancaires croyant renouveler sa carte vitale. Une semaine plus tard, un vendredi soir, alors qu'elle est dans sa cuisine, la jeune femme reçoit un coup de fil. Les malfaiteurs ayant désormais accès à son compte bancaire, ils lui font croire qu’elle est victime au moment de l'appel d’un achat frauduleux en ligne. "L’usurpateur se fait passer pour un conseiller de banque qui est spécialisé dans les arnaques. Elle a accès à tous mes comptes, elle connaît tous les bénéficiaires que j’ai l’habitude d’utiliser. Là, elle me dit d’annuler l’achat, ce que je fais et à partir de là, je suis piratée", poursuit Kelly. En cliquant, la victime a en réalité activé le prise de contrôle du compte courant par les arnaqueurs. Au final, ils seront parvenus à dérober 1500 euros. 

Des pirates de voix

Derrière ces arnaques, il y a souvent des numéros fantômes. Nos équipes en ont récolté des dizaines pour le reportage du 20H de TF1 en tête de cet article. À chaque fois que nous tentons de les appeler, le numéro n’est pas attribué. Certains malfaiteurs détournent même des numéros de particuliers. 

Des escroqueries plus effrayantes encore existent. Dans un cabinet d’avocat à Paris, on signale un usurpateur ayant réussi à pirater la voix d’un conseiller bancaire grâce aux nouvelles technologies. "Par un logiciel de transformation vocale, l’escroc a pu imiter de manière extrêmement vraisemblable la voix du conseiller bancaire", explique Alexandre Dakos, avocat au barreau de Paris. "Il a appelé notre cliente depuis exactement le même numéro que l’agence bancaire à laquelle notre cliente est affiliée, et s’est fait passer pour son conseiller bancaire en lui demandant de renseigner un certain nombre de données confidentielles. On était sur une fraude de deux fois 10.000 euros", ajoute le conseil. 

Pour ne pas se faire avoir, il y a certaines règles à respecter. Dans un premier temps, il ne faut jamais donner au téléphone le moindre code, identifiant, mot de passe ou numéro de carte bancaire. Ensuite, il ne faut jamais cliquer sur un lien via un SMS. Si vous le faites, toutes vos données peuvent être aspirées et revendues sur le Dark web, un supermarché en ligne totalement illégal où l’on peut acheter des données bancaires, des dossiers de sécurité sociale ou encore des fichiers d’abonnés Netflix.


Léa TINTILLIER | Reportage TF1 François-Xavier Ménage, Olivier Cresta

Tout
TF1 Info