Les Français face à la pénurie de carburants

Baisse des ristournes sur les carburants : faut-il faire le plein ce week-end ?

TF1 | Reportage Henri Dreyfus, Régis Roané
Publié le 11 novembre 2022 à 9h50, mis à jour le 11 novembre 2022 à 10h02
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Les ristournes sur les carburants mises en place par l'État et Total vont toutes les deux diminuer mercredi 16 novembre.
Faut-il craindre une nouvelle ruée sur les stations et anticiper cette baisse en faisant le plein ce week-end ?

Alors que la situation reste tendue dans certaines stations et en plein week-end de trois jours, certains automobilistes jouent clairement la carte de prudence en faisant le plein. Mais rassurez-vous, aucune raffinerie n'est bloquée. Toutes n'ont toutefois pas encore trouvé leur rythme normal de production. Conséquence :  les cuves de certaines stations-service sont parfois désespérément vides. 

Les tensions vont être surtout locales.

Anna Créti, professeure d'économie à l'université Paris Dauphine-PSL

Cette peur de manquer se conjugue à celle de payer de plus en plus cher son essence. "C'est le meilleur moment pour faire le plein avant que le prix remonte. Alors, on en profite", avance un automobiliste dans la vidéo du 20H de TF1 en tête de cet article.

Les ristournes à la pompe de l'Etat et de Total vont en effet baisser à partir du mercredi 16 novembre. Elles passeront alors à dix centimes par litre. Certains automobilistes seraient donc tentés de faire un dernier plein avantageux. 

Lire aussi

"Les tensions vont être surtout locales. Ça ne pourra pas être un phénomène de pénurie généralisée comme celui qu'on a vécu au mois d'octobre", explique Anna Creti, professeure d'économie à l'Université Paris Dauphine-PSL. La situation reste néanmoins tendue dans trois régions dont l'Île-de-France, l'Auvergne-Rhône-Alpes et le Centre-Val de Loire.


TF1 | Reportage Henri Dreyfus, Régis Roané

Tout
TF1 Info