Le 13H

Charente-Maritime : au téléphone, des pompiers aident un père à réanimer son nouveau-né

La rédaction de LCI
Publié le 4 novembre 2021 à 18h15, mis à jour le 4 novembre 2021 à 21h11

Source : JT 20h Semaine

BELLE HISTOIRE – En août dernier en Charente-Maritime, un bébé est né dans l’urgence au bord d’une route et a été sauvé grâce à ses parents, guidés par téléphone par les conseils d’un pompier volontaire.

C’est un appel dont Mickaël Rousseau devrait se souvenir le restant de son existence. En août dernier, à trois heures du matin, un couple se met en route pour la Rochelle, pour atteindre la maternité. Mais, à 20 kilomètres de la destination, l’accouchement se déclenche. 

Le père se gare alors sur le bord de la nationale, du côté de Nuaillé-d’Aunis, et appelle les pompiers. Très rapidement, l’enfant sort, mais ne respire pas. Le pompier va alors piloter une opération de sauvetage pour lui sauver la vie.

Dans ma tête, j’avais tout ce qu’on a pu voir en formation qui défilait

Mickaël Rousseau, pompier volontaire

"Il y a des choses qui bloquent sa voie", s’alarme le père au téléphone, dont l’enregistrement peut être entendu dans la vidéo en tête de cet article. Mickaël Rousseau garde son calme. "Glissez votre petit doigt un peu dans sa bouche", conseille-t-il au père. 

Se laissant guider et exécutant les directives du pompier, le père va parvenir à réanimer son nouveau-né. "Il faut lui déboucher les narines. Regardez un petit peu s’il y a quelque chose qui coince", préconise à nouveau l’opérateur. Soudain, des pleurs éclatent à l'autre bout du téléphone. Le bébé respire, il est sauvé. 

Revenant sur cette expérience dans le sujet en tête d'article, le pompier avoue être encore ému aujourd’hui. "Je n'ai pas dû beaucoup respirer. Dans ma tête, j’avais tout ce qu’on a pu voir en formation qui défilait. Pendant que je lui fais répéter ce qu’il voit, où est-ce qu’il est et j’en profite pour déclencher les secours", se remémore le volontaire.

Les parents sont ensuite évacués vers un hôpital. Des photos de toute la famille en bonne santé ont été par la suite publiées. Pour autant, l’opération menée par téléphone était extrêmement délicate et montre la nécessité de la formation des opérateurs, comme l’affirme Alexandre Jouassard. 

"Là, très clairement, on est sur une réaction de secouriste. C’est exactement ce qu’il a à dire aux parents du futur enfant pour pouvoir le guider et l’amener à réaliser cette naissance dans de bonnes conditions", explique-t-il. Chaque année en France, ces postes de secours recueillent 16 millions d’appels.


La rédaction de LCI