Encore aujourd’hui, la ménopause reste un tabou et beaucoup de femmes n’osent pas aborder ce sujet.
Il s’agit d’une période importante dans la vie de chaque femme et pour mieux les accompagner, une mission parlementaire a été mise en place.
Vincent Valinducq nous parle ménopause dans Bonjour ! La Matinale TF1 et nous rappelle que n’est pas une maladie.

La ménopause est une étape très importante dans la vie d’une femme. Elle se caractérise par l’arrêt définitif des menstruations et s’accompagnent de tout un tas de symptômes qui peuvent différer d’une femme à une autre. Pourtant, ces symptômes ne sont pas toujours sérieusement pris en compte dans les traitements et le suivi médical. Dans une interview accordée au magazine ELLE, Emmanuel Macron parle d’un "vrai tabou de la société" et a annoncé la mise en place d’une mission parlementaire afin de dresser un "état des lieux de la prise en charge actuelle de la ménopause et des difficultés rencontrées par les femmes en termes d'information et de suivi". Vincent Valinducq nous explique en détail ce qu’est la ménopause dans Bonjour ! La Matinale TF1 et livre quelques conseils à mettre en place pour mieux gérer cette étape.

La ménopause, c’est quoi ?

Il ne s’agit pas d’une maladie, mais d’une période de la vie que toutes les femmes vont, un jour, traverser. La ménopause survient entre 45 et 55 ans lorsque les règles sont définitivement arrêtées. Les ovaires arrêtent alors de secréter leurs hormones et il n’y a plus de production de l’ovule. L’âge moyen de la ménopause se situe autour de 51 ans, mais il existe des facteurs qui peuvent avancer ou retarder l’arrivée de la ménopause. D’abord, des facteurs héréditaires. Si la mère a eu une ménopause précoce ou tardive, la fille est susceptible d’être dans les mêmes conditions. Par ailleurs, le tabac, le surpoids, l’obésité ou une mauvaise hygiène alimentaire peuvent aussi avancer l’âge de la ménopause. En revanche, l’âge des premières règles, le nombre ou l’absence de grossesse, la prise d’une pilule contraceptive n’ont aucune incidence. Enfin, inutile de demander une prise de sang pour confirmer un diagnostic de "ménopause" car ce diagnostic repose sur deux éléments, l’âge et l’absence de règles depuis douze mois.

Quels sont les signes et les traitements de la ménopause ?

Les signes varient d’une femme à une autre, mais d’après les données de l’Inserm, 87 % des femmes présentent au moins un symptôme. Cela peut être les bouffées de chaleur, des troubles urinaires, des insomnies, des douleurs articulaires, des sueurs nocturnes, des difficultés de concentration ou encore des maux de tête. À l’inverse, certaines femmes ne ressentiront aucun signe. 

Il existe des traitements pour soulager ou diminuer les signes de la ménopause, mais la France n’est pas encore très bonne dans la prise en charge et la prévention. Selon une étude, seules 15 % des femmes ménopausées bénéficient d’un traitement efficace. Améliorer cette prise en charge est d’ailleurs le but de la mission parlementaire demandée par Emmanuel Macron. 

Parmi les traitements préconisés par les spécialistes, il y a la mise en place de règles hygiéno-diététiques avec une pratique d’une activité physique pour renforcer la masse osseuse et musculaire, une bonne alimentation équilibrée, riche en calcium et la prise de vitamines D. Il y a également la possibilité de prescrire un traitement hormonal substitutif, notamment pour les femmes souffrant de bouffées de chaleur ou des traitements non hormonaux. Au moindre signe ou doute, il est important d’en discuter avec son médecin afin de pouvoir être la mieux accompagner durant cette période. 


Sabine BOUCHOUL | Chronique : Vincent VALINDUCQ

Tout
TF1 Info