Les chiens sont non seulement le meilleur ami de l'homme, mais ce sont aussi des stars du cinéma et des réseaux sociaux.
Ces animaux parfaitement éduqués nous poussent à être exigeants avec nos propres toutous.
Cette pression sociale du chien parfait se fait de plus en plus forte. Le décryptage de Benjamin Muller dans Bonjour ! La Matinale TF1.

Selon l’adage, les chiens sont les meilleurs amis de l’homme. Et cet amour est réciproque. Les Français adorent ces adorables boules de poils, mais il y a une contrepartie : ils sont très exigeants avec leurs toutous. Par ailleurs, il existerait une pression sociale à avoir "le chien parfait". Les explications de Benjamin Muller dans Bonjour ! La Matinale TF1.

Quand les "chiens stars" mettent la pression

Lorsque l’on voit le très bien élevé Messi (le chien du film Anatomie d’une chute) et ses amis canins hollywoodiens être capable de faire tout ce que l’on demande sans rechigner, il y a de quoi avoir un petit complexe. De même avec tous les chiens "stars" que l’on croise sur les réseaux sociaux. À force de voir ces parfaits spécimens à l'éducation impeccable, on a bien envie que notre toutou prenne le même chemin, mais surtout, on tolère de moins en moins les petits écarts des chiens des autres. Un aboiement ou une effusion d’enthousiasme va susciter une petite réflexion. 

Nous serions plus exigeants à l’égard des chiens des autres et de leurs comportements. Évidemment, il ne s’agit pas de l’animal qui ferait ses excréments devant la porte de la maison, mais plutôt du chien du voisin qui aboie à longueur de journée. En réalité, ce n’est pas vraiment le chien qui est jugé, mais plutôt son maître et la manière dont il a éduqué son compagnon à poils. D’ailleurs, si vous possédez un chien, ne vous est-il jamais arrivé de sentir le regard d’une personne vous jugeant lors d’une promenade parce que votre toutou tire trop sur la laisse, jappe après les oiseaux ou les écureuils ? Thibault est propriétaire de deux chiens Husky. Il confesse dans Bonjour ! La Matinale que ses chiens "font des erreurs". Il explique "je peux tomber dans la rue sur des réactions épidermiques".

Chien parfait, enfant parfait ?

Selon un sondage réalisé par Woopets en 2022, huit Français sur dix aiment les chiens et c’est sans doute la raison pour laquelle on est exigeant avec les chiens des autres. On a du mal à tolérer qu’ils soient "mal élevés". De quoi faire un parallèle avec les enfants. On les adore, surtout les nôtres, et on se permet (parfois) de juger la progéniture des autres et surtout la façon dont les parents les ont éduqués. Pourtant, on a tous été confrontés à ce petit moment de gêne lorsque notre petite tête blonde se roule en boule et hurle au milieu d’un magasin ! La stratégie à adopter dans les deux cas pour faire face à la pression est la même. Simple et compliquée à la fois : prendre conscience que la perfection n’existe pas afin de se libérer de la culpabilité et de faire confiance à ses choix éducatifs. Et de suivre l'exemple de Thibault : "Nos animaux, à l’instar de nous, ont le droit de faire des bêtises. On dit que l’erreur est humaine, mais en réalité, elle fait partie du monde du vivant". 


Sabine BOUCHOUL | Chronique : Benjamin MULLER

Tout
TF1 Info