Quel est le meilleur moment de la journée pour prendre une décision ?

par Geoffrey LOPES | Chronique : Monique YOUNÈS
Publié le 21 février 2024 à 11h42

Source : Bonjour !

En fonction du moment de la journée, nous n'avons pas les mêmes capacités à se décider.
On parle des décisions majeures comme celle de se marier, de se faire opérer, d'acheter une maison.
L'heure est cruciale et il faut en prendre conscience, comme le démontre Monique Younès dans Bonjour ! La Matinale TF1.

L’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt. L’adage, imaginé par le journaliste français Henry Gauthier-Villars (dit Willy) semble basé sur une réalité scientifique. Accepter une demande en mariage, acheter une maison, démissionner, déclarer la guerre… Plusieurs études américaines prouvent qu’il vaut mieux se décider le matin.

Le journaliste Daniel Pink s’est penché sur cette question cruciale. Dans son ouvrage Le bon moment, la science du parfait timing, l’Américain a compilé près de 700 études. Elles montrent l’influence du temps qui passe sur nos capacités de réflexion, d’analyse et de décision. Résultat, nous serions "bien plus optimistes, énergiques et donc à même de prendre de bonnes décisions en début de journée et en fin de journée".

Dans le détail, nous restons tous soumis à un rythme chronobiologique. Notre humeur et nos capacités d’attention et de vigilance croissent le matin avant de retomber vers midi. Après déjeuner, ils déclinent franchement et finissent par remonter en fin de journée, mais à un niveau moindre. "Qu’importe l’âge ou la profession de chacun", assure l’auteur américain.

Le matin haut la main

De leur côté, deux universitaires américains ont recensé plus de 500 millions de tweets dans 84 pays. Ils en concluent que la fin de matinée devient le moment où l’humain est le plus positif et dynamique. À l’inverse, le pire créneau correspond au début d’après-midi. Des pics de somnolence surviennent et provoquent une perte de concentration inexorable. Ce phénomène est principalement dû à la phase complexe de digestion. Ils estiment enfin que plus la fin de la journée approche, plus les régions de notre cerveau impliquées dans la prise de bonnes décisions s’épuisent. De quoi favoriser les choix bancals et impulsifs.

Concrètement, des études américaines montrent qu’il vaut mieux se faire opérer le matin. Le risque de complication d’une opération est multiplié par quatre l’après-midi et des évènements indésirables ont 4 % de chance d’arriver entre 15 et 16 heures. Au tribunal, les juges et autres jurés seraient moins sévères en matinée et manqueraient d’attention après le déjeuner.

Attention à la faim

Si vous avez faim, ne vous précipitez pas avant de décider. Des scientifiques écossais ont découvert que la sensation de faim peut totalement biaiser notre capacité de réflexion. "Avoir faim amoindrit nos capacités de réflexion, nous pousse à la précipitation et nous ramène à nos besoins primaires de nous nourrir", affirment les auteurs.

Dans son livre, Daniel Pink compare la période entre les repas de midi et du soir à un "triangle des Bermudes", une zone dangereuse où il est plus difficile de réfléchir, d'analyser et de faire des choix justes.


Geoffrey LOPES | Chronique : Monique YOUNÈS

Tout
TF1 Info