Le 20h

Bretagne : pourquoi l'État rachète des îles ?

Publié le 22 avril 2021 à 20h34, mis à jour le 23 avril 2021 à 0h08
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Des îles sont rachetées par l'État en Bretagne. Situées près de la côte, elles sont souvent minuscules et parfois à l'abandon. Mais même si les pierres sont abîmées, il faut bien sûr les préserver. Et c'est ce que font des passionnés avec l'aide des pouvoi

L'île de Cézon ne fait que trois hectares. Elle pourrait passer inaperçue sans l'aide de la marée. Elle n'est accessible qu'une fois la mer retirée. Paul, Bernard et François font partie de l'association Cézon. Ils entretiennent l'île bénévolement depuis cinq ans. Cézon appartenait jusque-là à une famille bretonne. En décembre dernier, l'État la rachète via le Conservation du littoral pour 230 000 euros. L'opération a pour objectif de donner les moyens d'entretenir l'île. L'État va aussi faciliter les démarches de rénovation. Avec ces améliorations, l'île pourra accueillir plus de visiteurs. Aujourd'hui, ils ne sont qu'une poignée à pouvoir y accéder.

Des îles et des îlots, le Conservatoire du littoral en possède plus de 120 en Bretagne. Un nombre que l'État veut doubler d'ici 2050. Isabelle Gay, chargée de mission, travaille sur ces rachats depuis des années. D'après elle, le but de ces acquisitions est de préserver et restaurer le patrimoine présent sur ces îles. La Bretagne concentre 70% des îles et îlots en France. Le Conservatoire du littoral en achète en moyenne une chaque année.

Quéménès, 26 hectares, a été racheté par l'État, il y a 18 ans. L'acquisition de l'île était accompagnée d'un projet hors du commun : y faire vivre une famille à l'année. Amélie Goossens et Étienne Menguy sont arrivés en 2018. Le couple vit des chambres d'hôtes en été et surtout de l'agriculture. Oignons, ails, échalotes et pommes de terre y sont produites chaque année. L'État assure les travaux sur l'île. En retour, les locataires lui versent un loyer et entretiennent Quéménès. Ils doivent ainsi faire en sorte que les chemins restent accessibles pour que le public puisse faire le tour de l'île. Ils doivent également ramasser au quotidien les déchets apportés par la mer.


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info