En Gironde, les feux sont toujours incontrôlables au bout de six jours malgré l'engagement des pompiers et la question des moyens commence à se poser.
Certaines voix s’élèvent pour dénoncer un manque de Canadairs.

Ils sont toujours à l'œuvre pour lutter contre les flammes en Gironde. Quatre Canadairs et deux Dash continuent leurs rotations. Dans la vidéo en tête de cet article, sur ces images infrarouges, les 6000 litres d'eau largués par un appareil paraissent dérisoires face à l'étendue du brasier. 

Manque-t-on de moyens aériens face aux incendies ? Nous sommes l’un des pays européens les mieux dotés. Avec douze Canadairs et six Dash, les avions bombardiers d’eau. Un septième doit être livré dans quelques jours. Mais tous ne sont pas opérationnels. Trois Canadairs sont actuellement en révision. "Les avions sont très sollicités en ce moment, avec plus de 300 largages en une journée, explique le commandant Alexandre Jouassard, porte-parole de la sécurité civile. Il est donc normal qu'ils passent parfois en maintenance."

L’un des avions a 27 ans. Pour l’aéronautique, il est en fin de vie, comme les deux tiers de la flotte. La France vient de commander deux nouveaux Canadairs, mais ils ne seront pas livrés avant 2025.

Des pilotes pas assez nombreux ?

Les appareils sont-ils bien répartis sur le territoire ? Tous les avions sont basés à Nîmes. L’été, deux sont stationnés en Corse. En moyenne, les incendies ravagent chaque année un peu plus de 11.000 hectares de forêts, dont plus de la moitié en zone méditerranéenne. Nîmes est donc stratégique. 

Mais les pilotes ne peuvent pas dépasser les huit heures de vol d'affilée, selon la loi. Et ils ne seraient pas assez nombreux,   alors que cinq ans de formation sont nécessaires pour réaliser des largages. "Nous sommes 16 commandants de bord disponibles sur Canadair, il faudrait qu'on soit 22 pour assurer une permanence sur les feux lors des périodes de travail importantes comme on connaît à l'heure actuelle, indique Christophe Govillot, commandant de bord Canadair et représentant syndical SNPNAC de la Sécurité civile.


TF1 | Reportage Christophe Abel, Julie Labrouche

Tout
TF1 Info