Le 13H

Brigitte Macron sera marraine : élan de solidarité pour des jumelles atteintes d'une leucémie

La rédaction de LCI
Publié le 15 février 2021 à 15h10, mis à jour le 15 février 2021 à 15h45
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

SOLIDARITÉ - Marion et Grégory sont les jeunes parents de jumelles atteintes d'une leucémie. Un élan de soutien s'est formé autour des deux fillettes, Brigitte Macron acceptant notamment de devenir la marraine de l'une d'elles.

Le 11 octobre dernier, Marion et Grégory ont appris que leur petite fille, prénommée Lou, était atteinte d’une leucémie. Quelques jours plus tard, la même maladie a été diagnostiquée à sa sœur jumelle Elena. "Personne ne souhaite vivre ça. On s’accroche, on se dit qu’elles sont encore vivantes", confie Grégory Coton, le père des deux enfants aujourd'hui âgées de 8 mois. À Saugues (Haute-Loire), d'où est originaire le couple, ce drame ne laisse personne insensible. "C’est terrible. Ici, les habitants ne parlent que de leur histoire", déclare, attristée, une riveraine. "C’est une grande injustice. Ils sont courageux", se désole une autre habitante.

Dans l’entreprise où Marion travaille depuis deux ans, un élan spontané de générosité s'est mis en place sous l'impulsion des salariés. Au total, 184 jours de congés lui ont été accordés par solidarité. De quoi lui assurer l’intégralité de son salaire jusqu’à la fin de l’année. "Elle va pouvoir rester avec ses enfants tout en bénéficiant de son revenu. Les traitements ont un coût, c’est donc essentiel pour elle. Et une maman près de ses enfants, c’est déjà la moitié de la guérison", lance Dominique Laurent, représentant du personnel au sein de l’entreprise PEM.

Touché lui-aussi par leur histoire, un éleveur de la région a reversé au couple une partie des bénéfices de la vente de ses fromages : 360 euros qui iront dans la cagnotte de l’Association pour Lou et Elena. "Je ne peux pas faire de miracle. Mais si cela peut les aider dans leur combat", explique Florian Béraud, propriétaire de la "Ferme de Chirac" à Chanteuges (Haute-Loire). Pour les grands-parents des jumelles, ces soutiens sont précieux. "On reçoit énormément de messages. On a les larmes aux yeux en les lisant. C’est vraiment incroyable, ça nous donne de la force pour surmonter cette épreuve et on la partage avec Lou et Elena", explique Sébastien Rivière, le grand-père des jumelles.

Brigitte Macron n'a pas hésité une seconde

Dans l'attente d'une greffe de moelle osseuse pour leurs deux filles, le couple multiplie photos et souvenirs. "Ce n’est pas nous qui sommes malades. On se doit rester forts pour nos filles. Ce sont elles qui luttent contre la maladie", explique Marion Sommier, la mère de Lou et Elena. 

La semaine dernière, lors d'une visioconférence dans le cadre de l'opération "Pièces jaunes", le couple a demandé à Brigitte Macron si elle acceptait de devenir la marraine de l’une d’ellse. La Première dame n’a pas hésité une seconde. "J’en suis très touchée. Bien sûr que j’accepte !", leur a-t-elle répondu, rapporte la presse locale. En tant que présidente de la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France, l’épouse du président de la République restera en lien avec les parents des jumelles, "pour les accompagner dans le parcours de soins s’ils font face à des difficultés", explique Le Progrès


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info