Le 13H

Ce couple s'aime mais divorce pour dénoncer le mode de calcul de l'allocation adultes handicapés

La rédaction de LCI
Publié le 8 juillet 2021 à 10h41
JT Perso

Source : TF1 Info

TÉMOIGNAGE - William et Catherine sont mariés depuis près de quarante ans. Heureux ensemble, ils ont cependant décidé de divorcer pour dénoncer le système d'attribution de l'allocation adultes handicapés.

Ils s'aiment comme au premier jour, voire plus selon William. Et pourtant, ce couple a décidé de divorcer, symboliquement. La raison : William n'a pas le droit à l'intégralité de l'allocation réservée aux adultes handicapés - une prestation calculée en fonction des revenus du conjoint - car le salaire de 1600 euros de son épouse est trop élevé. 

William ne voit donc qu'une seule solution pour percevoir cette allocation de 903 euros : divorcer. 

Une situation de dépendance difficilement acceptée

Cette décision, déchirante, permettrait alors de mieux faire face à certaines dépenses. Les frais d'aménagements liés au handicap de Willam peuvent en effet rapidement être très élevés, à l'image des 9000 euros dépensés pour adapter le fourgon à son fauteuil roulant.

"On se débrouille, souvent on a des amis qui nous aident, ou la famille", tente de minimiser Catherine. Pour William cependant, cette situation de dépendance est difficile à vivre. "Pour ce fauteuil, j'ai trouvé des associations qui m'ont financé, des aides, des coups de pouce etc, mais c'est de la mendicité, je suis un mendiant", affirme-t-il avec force. 

Lire aussi

Catherine et William, habitants de Lavaur, dans le Tarn, ne sont pas le seul couple à être confronté à cette situation en France. Des personnes font le choix de ne pas se marier, d'autres préfèrent se séparer. Pour William, cette allocation devrait être accordée indépendamment de la situation du conjoint. "On a le droit, lorsqu'on ne peut pas travailler, d'avoir une compensation", souligne-t-il. 

Mi-juin, une proposition de loi sur ce sujet a été discutée à l'Assemblée nationale. La majorité a finalement voté contre. Le projet devrait être rediscuté au Sénat à l'automne. 


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info