Le 20h

Énergie : centrales nucléaires à l'arrêt, une situation sans précédent

par La rédaction de TF1info | Reportage Thomas Jarrion, Claire Eckersley, Thomas Rolnic
Publié le 2 novembre 2022 à 20h07
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Le gouvernement a présenté un projet de loi pour relancer la filière des EPR, ces réacteurs nucléaires de nouvelle génération.
Une grande partie de nos réacteurs est à l’arrêt pour maintenance.
Certains devraient être bientôt remis en service.

"Démarrer les travaux sans attendre", une fois la décision votée : le gouvernement a présenté mercredi 2 novembre en conseil des ministres son projet de loi visant à accélérer la construction de nouveaux réacteurs nucléaires, au moment où le débat public sur la place de l'atome en France s'ouvre à peine.

Alors que le besoin d'électricité va croître pour permettre au pays de s'extraire des énergies fossiles, le président Emmanuel Macron soutient la construction de six réacteurs EPR de nouvelle génération, avec une option pour huit autres, parallèlement à l'essor des énergies renouvelables, solaire et éolien marin d'abord.

Sur 56 réacteurs, seulement 30 fonctionnent

Mais avant la construction, il y a la rénovation : le réacteur numéro 1 de la centrale de Chinon est à nouveau opérationnel. Dans dix jours, ce sera au tour du réacteur numéro 3 d’en finir avec ses opérations de maintenance. La centrale tournera ainsi à plein régime. Cela tombe bien, l’hiver arrive. Novembre sera décisif pour le parc nucléaire français.

Petit rappel : sur 56 réacteurs, 30 seulement fonctionnent en ce moment. D'ici à la fin du mois, il y en aura 14 de plus, soit 44. En décembre, ils seront 49. À condition, bien sûr, que les maintenances ne prennent pas de retard, surtout celles qui luttent contre un phénomène de corrosion inédit. Si ce planning est respecté, pourra-t-on éviter des coupures de courant cet hiver ? Ce que les experts redoutent : un hiver comme celui de 2012. Souvenez-vous : de la neige, de la glace et des températures négatives pendant plusieurs semaines.

Lire aussi

À l'époque, le réseau électrique avait tenu sans coupure. Aujourd’hui, ce serait impossible. La montée en puissance nucléaire devrait aussi faire baisser le coût de l'électricité, mais pas de quoi compenser la flambée des prix, surtout celle subie par les entreprises depuis un an. Quant aux particuliers, si vous êtes au tarif réglementé, il n’y a pas de changement, vous serez toujours protégé par le bouclier tarifaire.


La rédaction de TF1info | Reportage Thomas Jarrion, Claire Eckersley, Thomas Rolnic

Tout
TF1 Info