Le pass sanitaire instauré en France

Centres commerciaux : le casse-tête du pass sanitaire

Publié le 7 août 2021 à 20h13
JT Perso

Source : JT 20h WE

À moins de 48H de l'entrée en vigueur de la loi, d'autres se préparent, notamment les centres commerciaux. Si ce sont ceux plus de 20 000 m² qui sont concernés, ce sont ensuite aux préfets de décider selon la situation sanitaire des départements.

26 000 m², 6 000 visiteurs par jour au mois d'août... Ce centre commercial est suspendu à l'instauration du pass sanitaire. S'il est mis en œuvre, ce sera à un endroit précis, de manière à pouvoir filtrer pour l'accès au centre commercial qui est un petit peu plus loin, indique le directeur. Il a tout prévu, jusqu'à l'installation des barrières aux quatre entrées. Mais il craint que cela puisse générer à certains horaires des longues files d’attente qui pourraient être compliquées à gérer.

Huit agents de sécurité devront être appelés en renfort six jours par semaine, et cela peut être compliqué à trouver. Si le pass s'applique, le directeur a fait les comptes : 50 000 euros par mois à répercuter sur les charges payées par les commerçants. Avec une incertitude : la fréquentation. “On aura forcément une baisse de fréquentation qui veut dire une baisse du chiffre d'affaires, donc pour tous les commerces concernés, ça peut engendrer certaines difficultés”, nous confie-t-il.

Environ 60 magasins, salons de coiffure, boutiques de vêtement ou restaurants seront concernés. Ce café sera soumis à son propre pass sanitaire dès lundi et espère qu’un pass général ne sera pas mis en place. Gel obligatoire, port du masque et mesure du taux de CO2 toutes les 2H, aucun risque sanitaire possible selon le directeur. Pour le moment, le préfet des Pyrénées-Atlantiques n’envisage pas d'imposer la mesure. Mais une évolution défavorable de la situation pourrait le faire changer d'avis.


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info