Le 13H

VIDÉO - Ces maires qui prennent des arrêtés municipaux pour autoriser le Père Noël à survoler leurs villages

Delphine DE FREITAS
Publié le 24 décembre 2021 à 11h15
JT Perso

Source : TF1 Info

INSOLITE - Plusieurs communes ont pris des arrêtés inédits pour permettre au vieux bonhomme en rouge de distribuer ses cadeaux en toute tranquillité dans la nuit du 24 au 25 décembre.

C’est le moment de l’année le plus attendu par les enfants les plus innocents. Ceux qui croient encore en la générosité d’un homme qu’ils n’ont jamais rencontré. Alors pour étendre un peu plus la magie des fêtes en ces temps si compliqués, plusieurs maires de France ont fait preuve d’inventivité en donnant un coup de main au Père Noël. 

Des arrêtés municipaux pas comme les autres qui ne peuvent que redonner le sourire.

Le Grinch, Scrooge et tous les grincheux ne sont pas autorisés à Ploemeur. Il faut qu’il n’y ait que des gens de bonne humeur, avec le sourire

Ronan Loas, maire de Ploemeur en Bretagne

À Ploemeur, en Bretagne, les feux de cheminée ont ainsi été bannis pour la nuit du 24 décembre. "Il faut éteindre sinon le Père Noël va se brûler les fesses !", sourit le petit Baptiste, déjà impatient au micro de TF1 dans le reportage en tête d'article. Le sourire, c’est justement l’ingrédient essentiel du week-end à venir dans la commune du Morbihan. "On a aussi rajouté que le Grinch, Scrooge et tous les grincheux ne sont pas autorisés à Ploemeur. Il faut qu’il n’y ait que des gens de bonne humeur,", explique Ronan Loas, le maire de la ville. "Voilà l’objet de cet arrêté et tout le monde est naturellement obligé de s’y conformer puisque la police municipale est là pour faire régner la bonne humeur aussi", assure-t-il.

À 860 kilomètres de là, c’est le Père Noël qui est directement visé par l’arrêté, lui offrant une autorisation exceptionnelle. "Considérant l'absolue nécessité pour les enfants de la distribution des cadeaux (...), il est en droit de survoler librement l'ensemble du territoire saint-genois dans la nuit du 24 au 25 décembre, à la seule condition que les enfants soient endormis", écrit Marylène Millet, la maire de Saint-Genis-Laval, près de Lyon, dans un arrêté publié sur Twitter.

Le Père Noël a aussi le droit de survoler la commune de Tavel, dans le Gard, "du 24 décembre à partir de 18h jusqu’au 25 décembre 13h30". "Il est autorisé à se poser sur les toits, dans toutes les rues et sur les parkings de la commune autant que de besoin afin de décharger son traineau et sa hotte", souligne le texte. Et attention à ceux qui se glisseraient en travers de sa route ! "Tout stationnement gênant qui empêcherait son passage et les livraisons de cadeaux sera verbalisé", prévient le maire Claude Philip. 

S’il n’y a pas de jauge sur Terre, le Père Noël sera obligé de respecter quelques règles. "Compte tenu du contexte sanitaire et de la crise, il ne pourra être accompagné sur son traineau que par trois lutins. Il est donc demandé aux enfants de comprendre que tous les cadeaux commandés ne pourront être livrés", souligne l’arrêté municipal de Tavel. Une douce manière d’anticiper quelques déceptions chez les bambins les plus gourmands. Saint-Jean-de-Maurienne (Savoie) et Saint-Léonard (Pas-de-Calais) ont eu la même initiative, à chaque fois très appréciée par les habitants. 


Delphine DE FREITAS

Tout
TF1 Info