Le 13H

VIDÉO - Cette Française va-t-elle être désignée "meilleure prof du monde" ?

La rédaction de LCI
Publié le 10 novembre 2021 à 10h25
JT Perso

Source : TF1 Info

COCORICO - Une Française figure dans la liste finale du Global Teacher Prize, qui désigne chaque année le meilleur enseignant du monde. Déjà classée parmi les dix meilleurs, Juline Anquetin Rault connaîtra le verdict ce mercredi.

De l'humour, de la complicité, et des méthodes participatives : comme on le voit dans le reportage de TF1 en tête d'article, Juline Anquetin Rault sait captiver ses élèves, et les intéresser à des matières qui les rebutaient avant de la rencontrer. Celle qui revendique une vocation de toujours pour l'enseignement, pourrait bientôt devenir "la meilleure professeure du monde", un prix prestigieux (et richement doté), remis chaque année depuis 2015 par la fondation Varkey.

C'est avec beaucoup d'émotion, comme on le voit dans le tweet ci-dessous, que la professeure rouennaise de 36 ans a appris la nouvelle. Déjà sélectionnée avec la niçoise Gaëlle Assoune dans une liste des cinquante meilleurs, sur 8000 candidats au départ, elle atteint la liste des dix finalistes, et saura ce mercredi 10 novembre si elle obtient le sacre suprême de "meilleur enseignant du monde".  Une revanche pour Juline, recalée au Capes, et qui a construit elle-même ses méthodes et ses cours pour enseigner l'Histoire au CFA Simone Veil de Rouen

L'enseignante a développé ce qu'elle appelle la "classe autonome". Quitte à moins intervenir elle-même, elle implique ses élèves, de la troisième à la terminale, dans des ateliers participatifs qui mobilisent toutes sortes de supports. Jeux de société, casque de réalité virtuelle pour s'immerger dans l'Histoire, interros organisées sur téléphone portable... Juline Anquetin Rault innove en permanence, toujours à la recherche d'un nouveau projet. "L’Histoire, c’était très compliqué pour moi", témoigne une de ses élèves, "et depuis qu’elle m’a montré la classe autonome, ça a changé, j’ai de meilleures notes"

"Moi j’ai toujours voulu enseigner tout ce que j’ai appris", raconte la prof d'Histoire : "Quand j’ai fait de la danse, je voulais être professeure de danse, quand j’ai passé le permis de conduire je me suis dis 'tiens, je pourrais devenir monitrice d’autoécole’... ". Cette vocation absolue, Juline veut aussi la partager : si elle emporte le million de dollars remis au lauréat du Global Teacher Prize, elle veut lancer un "centre de formation pour enseignants", pour mettre à leur disposition les méthodes de ceux qui innovent. Car "il y a des enseignants qui font des choses incroyables partout en France", estime-t-elle avec enthousiasme.


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info